Prévention de l’extrémisme violent au Nord : L’association BEOOGO VIIM YONDO forme 110 jeunes et femmes aux métiers

Le centre Louis Durieux de Ouahigouya a servi de cadre de remise d’attestations et de matériels aux bénéficiaires de la formation professionnelle initiée par l’Association Beoogo Viim Yondo (ABVY) ce jeudi 29 octobre 2020. Issus de six communes frontalières de la région du Nord, ce projet a été rendu possible grâce au programme partenariats pour la Paix (P4P) de l’USAID. C’est en présence du Maire de la commune de Sollé, Honoré Balzac NACANABO, représentant les maires des 6 communes bénéficiaires et du représentant pays de USAID /P4P, Siaka OUEDRAOGO que la cérémonie s’est déroulée.

Le lot de matériel à remettre aux 110 bénéficiaires de cette formation soutenu pas USAID P4P

« Coupe-couture, 10 bénéficiaires ; Saponification, 60 bénéficiaires ; énergie solaire, 20 bénéficiaires et coiffure dame, 20 filles », telles sont les filières de formation professionnelle que l’association ABVY a conduit au profit de 110 jeunes et femmes des provinces du Yatenga et du Loroum dans la région du Nord. Œuvrant dans la promotion de la paix, la cohésion sociale et le développement durable, cette jeune organisation associative met en œuvre son programme à travers les activités de sensibilisation et de formation dans la région du Nord. Ce jeudi, 29 octobre 2020, l’honneur est revenu au maire de la commune de Sollé de traduire toute sa reconnaissance au partenaire technique et financier qu’est l’USAID, à travers son programme Partenariats pour les Paix (P4P).

Honoré B Nacanabo, Maire Sollé visiblement très satisfait de ABVY avec son partenaire

« Nous sommes satisfaits de l’aboutissement de ce processus de formation qualifiante des 110 jeunes dont des déplacés internes du fait de l’insécurité grandissante. Et vous savez que certaines causes de cette insécurité sont entre autres le manque d’emploi, la vulnérabilité économique de nos jeunes. Ce programme est une réponse efficace, a cette situation. Nous souhaitons voir la mise en œuvre d’autres, car nous sommes rassurés que ces bénéficiaires pourront se fixer dans leurs localités respectives, parce que certains avaient abandonné leurs villages pour d’autres destinations.

Avec la mise en œuvre effective de ce programme par l’ABVY avec l’appui de USAID/P4P, cela va sans doute contribuer au développement socio-économique de nos communes. Sur six communes frontalières, nous avons au total une centaine de bénéficiaires, ce qui veut dire que le besoin d’insertion socioprofessionnelle des jeunes reste pressant d’où notre souhait en tant qu’autorité communale de voir son élargissement à plus de jeunes, c’est-à-dire au moins 100 jeunes par commune », vœux du maire de la commune de Sollé.

Un partenaire comblé, ABVY félicitée pour son dynamisme

Siaka Ouédraogo, de USAID P4P , a félicité cette jeune association pour son dynamisme

Kain, Sollé, Bahn, Titao, Barga et Koumbri sont les six communes bénéficiaires de ce programme. Présent à la remise d’attestation et de matériels sanctionnant la fin de cette formation, Siaka Ouédraogo de P4P a indiqué que le programme Partenariats pour la Paix de l’USAID travaille dans le cadre de la prévention de l’extrémisme violent. Et c’est au regard de l’évolution du contexte sécuritaire dans ces localités respectives avec un nombre important de déplacés dans ces communes de la région que l’ABVY a été financée pour mettre en œuvre ses activités. Toute chose qui va permettre d’occuper utilement ces jeunes des zones vulnérables et de les protéger contre la tentation de rejoindre les groupes extrémistes violents.

« L’activité dont nous venons de procéder à la remise de kits et d’attestation aux bénéficiaires avec cette association permettra une vraie insertion professionnelle des jeunes, ce qui contribuera à prévenir l’extrémisme violent. Nous sommes déjà fiers de cette étape franchie avec l’ABVY et nous fondons l’espoir que les bénéficiaires sauront profiter de ces nouvelles compétences acquises. Nous avons par ailleurs appuyé l’ABVY dans des activités de sensibilisation pour le renforcement de la paix et de la cohésion sociale à travers le programme Partenariats pour la Paix de l’USAID, qui doit prendre fin en août 2021 » a précisé le porte-voix de P4P.

Sayouba Badini, président de ABVY honoré pas les félicitations à plusieurs niveaux

Pour le président de l’ABVY, Sayouba Badini c’est un grand ouf de soulagement pour lui d’avoir conduit avec succès ce projet avec la collaboration des entreprises formatrices basées à Ouahigouya. C’est pourquoi, il a traduit sa reconnaissance à son partenaire, USAID/P4P pour cet important soutien. Reconnaissant que ces jeunes ont eu une base professionnelle, monsieur Badini n’a pas manqué d’inviter les bénéficiaires à bien mettre en pratique les acquis pour mieux les consolider et mieux s’autonomiser. Il a également apprécié les efforts des formateurs qui se sont investis dans le renforcement des compétences des 110 personnes déplacées et autochtones des localités ciblées.

Des bénéficiaires reconnaissants et engagés  

S’exprimant au nom des bénéficiaires, cette bénéficiaires compte s’installer à son propre compte les jours à venir

S’exprimant au nom des bénéficiaires, madame Ouédraogo née Nacanabo Naomi a salué l’initiative de l’ABVY qui leur a permis d’acquérir des bases solides dans leurs domaines respectifs de formation. « Nous n’allons pas tarder à nous installer pour mieux renforcer les acquis. Je tiens à traduire mes reconnaissances à notre formatrice de coiffure féminine, qui en 30 jours d’intense formation nous a permis d’avoir les rudiments nécessaires pour poursuivre notre activité. Nous saluons, le partenaire technique et financier, USAID qui a permis à l’ABVY et ses collaborateurs de nous ouvrir la voie de l’autonomisation professionnelle », s’est réjouie, madame Ouédraogo.     

Drissa Wendbark       

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *