Prévention et gestion de conflits : L’Association KOOM et ses « lieutenants » en ordre de bataille dans le Yatenga

L’Association KOOM  pour l’Auto Promotion des Femmes du Burkina Faso (A.K.A.FEM/B F) a procédé ce mercredi 28 décembre 2016 au lancement  d’un nouveau projet de développement. Dénommé : «  projet de promotion du leadership féminin dans la prévention, la gestion des conflits inter communautaires ». L’objectif de ce projet pilote est de prévenir les conflits et gérer conflits inter communautaires  dans sept communes de la province du Yatenga.

 

La région du Nord n’échappe aussi pas à certains conflits inter communautaires au Burkina  Faso. Ces litiges qui sont parfois d’une violence extrême violence , sont liés de temps à autre à des questions foncières, familiales, coutumières et politiques etc.…Source de fragilisation de la cohésion sociale et de frein au développement,  l’Association KOOM a initié un projet dénommé, « Projet de  promotion du leadership féminin dans la prévention, la gestion des conflits inter communautaires dans la province du Yatenga ».KOOM (7).JPG Pour une phase pilote lancée le 28 décembre 2016 à Ouahigouya , ce sont sept communes de la province du Yatenga qui sont sélectionnées pour une expérimentation. Selon la coordonnatrice de l’A.K.A.FEM/BF, Madeleine Nomtondo Ouédraogo, sa structure est  présente dans 85 villages  de la province du Yatenga dont 20 villages de la  commune de Ouahigouya il y a plusieurs années. Elle mène des activités d’alphabétisation, agriculture, génératrices de revenus, la santé, les droits de la femme et la communication pour le changement de comportements. « Nous avons remarqué que les conflits qui sévissent dans notre province constituent un grand handicap au développement. L’association a initié un projet de gestion de conflits inter communautaires dans le Yatenga. C’est avec l’appui du fonds commun genre à travers DIAKONIA que cela a été possible. Nous avons mis en place des cellules observatoires dans les communes de Oula, Koumbri, Namissiguima , Ouahigouya , Thiou, Tangaye et Zogoré ont été faites. Elles seront chargées  de veiller, conseiller et essayer de  prévenir et ou résoudre les différentes crises qui viendront à s’installer dans leurs localités » a expliqué  la coordonnatrice du projet. Présent à la cérémonie de lancement, le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo, parrain a marqué tout son approbation face à cette initiative de l’association KOOM. L’autorité régionale a témoigné tout son engagement à soutenir ce projet. Pour le gouverneur, ce projet pilote sera certainement un succès car il ne doute pas des capacités de l’association. De ce fait, il a donc sollicité, les partenaires techniques et financiers à apporter leurs contributions pour l’extension de cette initiative à toute la région du nord voir le pays tout entier.

z KOO (2).JPG

Il faut noter que la particularité est que  ces cellules d’observatoires de l’association KOOM, est que la famille de forgerons et « bendré » qui sont de grands et respectueux médiateurs en cas de conflits dans le Yatenga.  Signalons que chaque cellule d’observatoire est composée des coutumiers, religieux, leaders de la société, les forgerons et des « Bendré ». L’autre aspect important dans ces cellules est la place de choix  qu’occupent les femmes dans cette prévention et gestion des conflits inter communautaires.

Faso nord info

 

 

 

 

 

  

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *