Production de l’arachide dans la région du Nord : Des coopératives formées sur les techniques culturales et la contractualisation des ventes

Mandatée  par INNOFASO , une entreprise agroalimentaire de droit burkinabé comme assistant technique , 2SCALE a organisé les 10, 11 , 12 juin 2020 , une formation  au bénéfice des coopératives membres de l’ Association Développement , Formation, Ruralité (AFDR)  ,exerçant dans la filière arachide .Les modules de la formation ont porté entre autres sur les techniques culturales, la contractualisation afférente à la transaction de la production , l’accès aux services financiers et non financiers , les normes de qualité , les mécanismes de fixation des prix .

Le présidium lors de l’ouverture de l’atelier

« L’arachide est l’une de nos matières premières dans la fabrication de nos produits thérapeutiques pour la prise en charge de la malnutrition » explique le chargé du Contrôle qualité et Nouveaux projets à INNOFASO , Christophe Dabiré .Cependant , il relève que l’arachide  produite au Burkina ne répond pas aux exigences de qualité à cause d’une importance présence de l’aflatoxine et un taux microbiologique important ,  obligeant INNOFASO à se tourner vers l’Argentine pour importer de l’arachide torréfiée . Consciente que le choix de l’importation constitue une menace pour la survie des producteurs locaux, INNOFASO a décidé de les former afin de formaliser avec eux  un partenariat gagnant,  gagnant. Dans cette dynamique, elle a fait appel à 2CALE comme assistant technique.

 Divers modules dispensés

2CALE s’appuie à son tour sur l’Association, Formation,Développement, ruralité  (AFDR) qui joue le rôle de service d’appui entrepreneuriat. Au cours de ces 3 jours de formation , Machour Boundaogo , coordonnateur du programme  2SCALE pour le Burkina et d’autres intervenants  ont échangé  avec les participants notamment, des responsables membres de l’AFDR , des représentants des services décentralisés de l’administration et d’établissements financiers et d’autres partenaires sur les responsabilités des différentes parties prenantes dans le partenariat pour la satisfaction des besoins , les mécanismes de facilitation aux services financiers et non financiers, le cadre global de collaboration au niveau du partenariat , de la structuration , des comités de vigilance . Les compétences des participants ont été aussi renforcés sur la présentation des documents contractuels avec les coopératives pour la campagne 2020 /2021 ; les mécanismes de fixation des prix et des normes, l’élaboration des cahiers de charge qualité des produits, le bordereau et planning de livraison etc. 

Besoin de 500 tonnes d’arachide

INNOFASO envisage un approvisionnement de  500 tonnes d’arachide graine avec ses partenaires identifiés dans la région du Nord, à Boussouma dans la province du Boulgou, à Léo, à Sapouy et à Tuy. «  Dans ce contexte, les modalités de contractualisation pour la production entre les différentes parties dans le cadre du partenariat méritent d’être développées afin d’assurer une collaboration mutuellement gagnante et transparente » se convainc le chargé de contrôle qualité et nouveaux projets à INNOFASO. Pour l’atteinte de l’objectif fixé,  des  contacts ont été  établis avec l’institut national de recherche agricole (INERA) pour l’acquisition de semences de haute qualité de rendement et avec la SAPYTHO pour des sachets de qualité.

L’AFDR fortement engagée

Le directeur exécutif de AFDR , Amidou Ouattara

Pour le directeur exécutif de l’Association Formation Développement Ruralité, Amidou Ouattara,  sa structure a suivi les différentes étapes afférentes  au choix des semences, au  respect des intérimaires techniques de production afin d’être à la hauteur des attentes de INNOFASO « Déjà, nous avons acquis auprès de l’INERA 5 tonnes de semences sélectionnées. Nous venons d’acquérir un grand équipement de composteur qui va nous permettre de fournir une bonne quantité de compost aux producteurs » rassure Amidou Ouattara. Il soutient que ce partenariat  sanctionné par une   contractualisation est une opportunité  renforçant le secteur agricole dans la région du Nord « Savoir qu’il a un marché sûr pour écouler sa production est une grande source de motivation pour le producteur. Ce qui l’amène à mieux s’appliquer dans son secteur d’activités» apprécie le directeur exécutif  de l’AFDR. 

Une arme contre la pauvreté

Christophe Dabiré de INNOFASO

Assurant l’animation et la formation des coopératives sur le terrain, l’AFDR selon le secrétaire général  de  son conseil d’administration, Adama Ouédraogo se donne corps et  âme pour respecter sa part de contrat avec INNOFASO. Habitante de la commune rurale de Thiou, la présidente du conseil d’administration de l’AFDR, également présidente de la coopérative Nabonswendé, Fatimata Savadogo estime que ce partenariat  noué avec INNOFASO va révolutionner la filière arachide dans la région du Nord et surtout en milieu rural. Elle invite la gente féminine à se serrer les coudes  pour tirer avantage de ce partenariat, se présentant selon elle comme une arme contre la pauvreté.

            L’UNICEF et le PAM dans la danse

Le coordonnateur de 2 CALE Burkina

Organisateurs de l’atelier, partenaires et bénéficiaires de la formation se sont quittés avec le ferme engagement de fournir à  INNOFASO, la quantité de 500 tonnes d’arachides à la fin de la campagne agricole 2020-2021. Christophe Dabiré a fait savoir qu’INNOFASO attend cette production pour satisfaire les demandes de ses traditionnels partenaires que sont l’UNICEF, Compassion International, Catholique Relief Service et autres. Le directeur exécutif de l’AFDR multiplie les remerciements à l’endroit du Programme Alimentaire Mondiale (PAM)  qui  a facilité le contact avec INNOFASO et 2CALE. Le coordonnateur du programme 2CALE/Burkina, Mouchour Boundaogo a pour sa part laissé entendre que sa structure  financée  par le ministère néerlandais des Affaires étrangères se veut être le principal incubateur de l’agri-business inclusif en Afrique subsaharienne. Selon son chargé de programme Burkina, 2CALE  a été conçu pour incuber et accélérer le développement d’entreprises agroalimentaires inclusives dans des pays cibles d’Afrique. Les partenariats public-privés (PPP) constituent la modalité de mise en œuvre pour l’atteinte des objectifs de ce  programme.

Koudougou Norbert Inamé (stagiaire) pour Faso-Nord .info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *