Production maraîchère au Burkina : Le Nord champion en pomme de terre, oignons et tomates    

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Le Groupement d’Intérêt Economique (GIE)  du Nord  a organisé la 17éme édition de la journée promotionnelle des produits maraîchers ce samedi 31 mars 2018 à Ouahigouya. Sous le thème : « Commercialisation des produits maraîchers de la région du Nord, Etat des lieux,  défis et perspective », ladite cérémonie était placée sous la présidence du ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo et le parrainage du président du conseil régional du Nord, Réné Bila Zida.

Des   statistiques indiquent  que la région du Nord contribue au niveau national à hauteur de 48% quant à la production de la pomme de terre, 20/% de la production de l’oignon, 20% de la production de carotte ,12% de la production de chou. Au niveau régional  la production maraîchère est fortement dominée par  la production des oignons  à 50% ; la tomate  à 23%, la pomme de terre et le chou à 20% et les autres spéculations 7%. En claire, selon le président du GIE, Abdoulaye Bagaya dit Doudou, la région du Nord occupe le premier rang en termes de production de l’oignon, de la pomme de terre et  de la tomate dans notre pays. Le Ministre de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo se réjouie de constater que  les différents maillons  des  filières maraîchères s’en sont tirés  avec 4 milliards de F CFA l’année dernière. Une rentabilité  qui rassure le président du GIE que la production maraîchère  contribue énormément à la création d’emplois, à la lutte contre la pauvreté, l’exode rural et l’immigration dans la région du Nord. Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt.    Malgré les efforts consenties ,  la production maraîchère reste confrontée à des contraintes telles « l’insuffisance  d’infrastructures  de conservation et de transformation, l’inaccessibilité aux marchés porteurs, l’insuffisance de la pluviométrie, la non maîtrise  ou la mauvaise gestion des eaux »  a reconnu le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques.  Un programme d’accompagnement en infrastructures  et d’équipements agricoles de qualité permettra d’atteindre les objectifs du Plan national de Développement économique et social (PNDES) » a plaidé le président du Groupement d’intérêt économique du Nord, Abdoulaye Bagaya , par ailleurs président de la Chambre régional d’Agriculture du Nord . « Le gouvernement a développé des stratégies et des initiatives pour la commercialisation des produits nationaux. En effet des mesures ont été prise dans le cadre du PNDES  pour accroitre la consommation nationale des produits burkinabè en augmentant les capacités de transformation et la production nationale, l’amélioration des capacités de conservation et surtout la  réduction de  l’importation des produits  similaires pendant les périodes de forte production » a réagi le ministre . Au titre de la région du Nord, Jacob Ouédraogo  a énuméré  la réalisation d’une unité de transformation de la pomme de terre à Titao, un magasin de stockage d’oignon à Tougou, la reprise  des travaux  des chantiers inachevés dans le cadre du PAFASP à Goinré et à Tougou, une plateforme multi fonctionnelle à Solbo et à Namissiguima. Des prix d’une valeur de plus de 3 millions de F CFA ont  été  attribués aux meilleurs producteurs. Le Groupement des producteurs de Lebnogo dans la commune de Barga s’en est titré avec du matériel d’une valeur d’un million de F CFA.  Le prix de la meilleure commercialisation de la pomme de terre a été accordé aux Groupements Naam. Les invités du jour  ont  pu découvrir toutes les variétés des productions maraîchères à travers l’exposition de plus d’une soixantaine de stands dans l’enceinte de la plate forme maraîchère  Amadé Bougouraoua Ouédraogo de Ouahigouya.

Faso-nord.info                    

 Encadré

” Les encouragements et les recommandations des producteurs ” 

Comme depuis la première  édition, une journée de réflexion sur le thème de la célébration précède la  célébration officielle de la journée promotionnelle des produits maraichers au Nord. Cette année à l’issue le forum organisé dans la salle de réunion du Conseil régional du Nord a  accouché d’engagements et de recommandations.

Les  engagements des producteurs maraîchers  portent sur la production en quantité et en qualité , la vente des produits maraîchers suivant le cahier de charge du comptoir d’achat sous le leadership du GIE Nord, la communication à la chambre régionale d’agriculture du Nord des quantités de production maraîchère afin de faciliter l’écoulement ; la mise en œuvre d’un comité de suivi des recommandations et des engagements. Afférent aux recommandations les producteurs attendent que l’Etat et ses partenaires poursuivent la construction des comptoirs d’achat dans les 04 provinces de la région du Nord , le renforcement des capacités organisationnelles du GIE de la région du Nord à travers le transfert des compétences et des ressources , la protection des productions locales à travers des mesures de restriction des produits périssables comme la pomme de terre , l’oignon et la tomate ; le renforcement du comptoir d’exploitation des semences , des produits phytosanitaires afin de garantir une production de qualité . Les maraichers exigent également l’opérationnalisation de la plate maraichère Amadé Bougouroua Ouédraogo. Le ministre n’est pas resté sourd face aux résultats de ce forum « S’agissant de vos recommandations à l’endroit du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, je puis vous assurer qu’elles feront l’objet d’un examen  technique en vue de leur apporter des réponses appropriées, tant que vous respectez vos engagements » a déclaré le ministre, Jacob Ouédraogo.

Faso nord info  

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *