Projet de normalisation de l’Abattoir de Ouahigouya : Plus de 800 millions à injecter pour optimiser son fonctionnement

Dans le cadre du  projet de réhabilitation de l’abattoir de Ouahigouya, les autorités communales, les partenaires  techniques et   financiers  et la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie du Nord se sont rendu le jeudi 17 mai 2018    sur le site  pour une visite des infrastructures existantes  

Réalisé en 2018  grâce à un appui financier de la coopération Suisse , l’abattoir communal de Ouahigouya  est dans   un état de délabrement total. Végétant dans une  insalubrité criarde  , les principaux  bâtiments  sont fissurés  , centaines parties affaissées. Jugeant l’investissement très important, les autorités se battent  pour le  réhabiliter. Dans ce combat , ils ont le soutien  du bureau de la coopération suisse au Burkina  à travers la  Cellule d’appui à la Décentralisation et à la   participation citoyenne (CADEPAC)  , le programme de Croissance Economique dans le secteur agricole (PCESA) , la Chambre régionale de commerce  et d’industrie du Nord .  D’où cette visite de ce jeudi 18 mai 2018 pour s’enquérir de l’état actuel des infrastructures . A l’issue de la visite , les autorités communales et les partenaires  se sont assis au tour d’une même table pour faire le point. La chargé du programme de la CADEPAC , Asséto Yaméogo a été   bien  claire, précisant que l’une des conditions de la participation des partenaires à la mise en œuvre de ce projet de réhabilitation est de voir sa gestion confiée à un opérateur privé« Nous voulons  faire de l’abattoir une  infrastructure moderne avec une bonne exploitation qui permettra de la rendre un vrai pool d’attraction. Nous voulons que l’abattoir réhabilité soit pourvoyeur d’emploi. La région du Nord est connu pour l’exportation du bétail sur pied, toute chose qui n’est  pas trop rentable. C’est donc dans cette ambition que nous,  partenaires financiers comptons injecter environ  800 millions tout en restant regardants  sur certaines conditions comme  la gestion à un opérateur privé » a-t-elle renchéri. La première vice présidente de la chambre régionale de Commerce et d’Industrie du Nord,   Mme   Boly /Diallo Fatimata a traduit tout l’intérêt que sa structure accorde à la mise en œuvre de ce projet de réhabilitation.  Elle est fermement convaincue que le bon fonctionnement de l’abattoir participera fortement au renforcement du tissu économique de la région du Nord.  A l’entendre , il faut agir vite  dans le sens de remettre l’abattoir sur pied afin de rétablir   la confiance  avec certains partenaires qui freinent le pas  actuellement pour financer des activités de développement ,car découragés par le mauvais état de l’abattoir et de la gare routière.  A son tour , le président de la commission Environnement et Développement local , Daouda Ben Salam  Ouédraogo , précisera que le processus de confier  la gestion de l’abattoir à un opérateur  privé a été entamé et est irréversible. Il a indiqué que plusieurs  prestataires   tapent aux portes de la mairie   pour souscrire à l’appel d’offre. Cinq à 6 souscripteurs  présentant  des dossiers sérieux  visiteront bientôt le site et la mairie se donnera les moyens pour choisir  le prestataire le mieux disant. Le chargé  des projets et programmes  à la mairie de Ouahigouya, Aubin Koumsongo  a décliné  toute l’ambition de la commune  à faire en sorte  que l’abattoir soit une référence nationale avec cette phase de réhabilitation.

Faso-nord.info

 

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *