Projet « PIECE » dans le Yatenga :  6 mois pour offrir plus de 6460 pièces d’état civil aux populations

L’association Tabital Lobal en collaboration avec l’ONG Educo a procédé ce jeudi 5 juillet 2018 à Ouahigouya  au lancement d’un projet de Promotion  Intégrale de l’État Civil aux Enfants dans la province du Yatenga (PIECE). Étaient présents à la cérémonie de lancement   des représentants des bénéficiaires, des services déconcentrés de l’administration et des collectivités. Les initiateurs du projet « PIECE  » comptent en six mois, contribuer à l’accès au droit à l’État civil de l’enfant dans la  province du Yatenga.  Ficelé  grâce à  un  partenariat entre  l’ONG Educo et Tabital Lobal , C’est le Haut-commissaire de la province du Yatenga , SENI Kabou qui a procédé au lancement officiel de ce projet.

 

Ce sont les populations des communes de Ouahigouya , Barga , Thiou , Oula et Séguénegua qui seront bénéficiaires du projet PIECE de l’association TABITAL LOBAL avec l’appui technique et financier de l’ONG Educo. Aux termes du projet, 3 125 Enfants et Adolescents dont 58,4% de filles et 2 345 Adultes dont  51% de femmes des Ménages des cinq communes qui pourront s’établir  gratuitement ce premier document d’identité. D’un budget global de 49 992 540F CFA, cette initiative s’étendra sur 6 mois, de juillet 2018 à décembre 2018.

 

Une situation qui interpelle sur le droit à l’identité

Consacré dans la convention internationale relative aux droits de l’enfant, le droit à  l’identité peut être considéré comme le premier droit de l’enfant selon le directeur pays de l’ONG Educo Edouard Junior N’DEYE. Mais l’on constate que dans les cinq communes bénéficiaires, 30 498 élèves sur 62 092 ne disposent pas d’acte de naissance et 91% de ceux-ci sont dans des zones situées à plus de 15 Km des centres d’enregistrement de naissance. 21% des parents ne s’intéressent pas immédiatement à l’accomplissement de ce premier droit de l’enfant. Vingt (20%) de parents semblent ignorer ce droit à l’identité par l’acte de naissance, selon les résultats de l’étude sur la situation au Yatenga.  C’est pourquoi, le directeur pays d’Educo a demandé la forte implication des acteurs  pour une meilleure atteinte des objectifs du projet « PIECE ». Dans la même veine, le Haut Commissaire de la province du Yatenga, Seni  Kabou, a invité les préfets et les  maires à s’impliquer pour mieux galvaniser les  autres acteurs clés de ce projet. « L’ampleur du problème dans ces communes nécessite d’agir en forte  synergie pour sensibiliser et mobiliser les parents à l’établissement d’acte de naissance  pour les enfants qui n’en possèdent  pas. Nous demandons aussi l’implication des autorités coutumières car sans leur action, il sera difficile d’atteindre l’objectif escompté par PIECE » a plaidé  l’autorité provinciale. La porte parole des communes bénéficiaires, Abdoul Dramane  Ouédraogo  a salué la pertinence de ce projet. Il atteste que cette initiative va en droite des engagements  des conseils municipaux à promouvoir la citoyenneté et les droits des  populations. Il a donc invité les  habitants des différentes communes  à saisir cette  opportunité pour régulariser la situation de leurs enfants en se rendant dans les points d’enregistrement.

Des stratégies innovantes de mobilisation pour une meilleure réussite du projet « PIECE »

Il  ressort de l’étude que  dans  les 251 villages,  seulement  4 villages possèdent des centres d’enregistrement de naissance en dehors de ceux couverts par les Centres de santé et de promotion sociale. C’est pourquoi, le projet, selon la représentante de Tabital Lobal ,Oumou Diallo va contribuer à mieux opérationnaliser les systèmes d’état civil existants. Il participera aussi à  accroitre le niveau de prise de conscience des populations de la nécessité de se procurer l’acte d’état civil. Mieux encore, des audiences foraines seront organisées afin de permettre au maximum d’enfants en situation irrégulière d’être enregistrés. Cette deuxième stratégie se  justifie par le fait que certaines populations parcourent  plus d’une trentaine de kilomètres    pour s’établir un acte de naissance.

 

Faso-nord.info

 

 

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *