Promotion artistique et culturelle du nord:  » Des têtes bien faites » au Passoré 

image_pdfImprimerimage_printImprimer

L’association Nug-Tuuma  dans le cadre de son projet « Former pour mieux agir » a organisé du 25 mars au 12 avril 2019, une formation à l’intention des administrateurs et responsables des centres de formation artisanale et artistique de la région du Nord. Cette formation tenue au Centre d’Apprentissage et développement en Art et Artisanat de Yako (CADAAY)  a été financée par le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) 

 

 

Les 24 participants à cette formation à savoir des artistiques plasticiens, des couturiers, des sculpteurs ont été outillés sur différents modules : la technique des maitres d’atelier, le marketing-communication, les droits d’auteur, les éléments de l’environnement institutionnel, la propriété intellectuelle, la gestion d’un centre artisanal, la gestion des ordres de travail.  Cette formation de deux semaines a été sanctionnée par une cérémonie de clôture marquée par la présence du DG du  Fonds  du développement culturel et touristique, Alphonse Tougouma,  la secrétaire générale du Haut-commissariat du Passoré , Salimata Sanou , le président  du CADAAY , Hamidou Rabdo .

Former pour mieux agir

Appréciant la formation,  le porte -parole des participants  a  jugé les modules développés pertinents et instructifs. Il a  soumis un certain nombre des doléances  portant sur l’accompagnement des artisans à promouvoir  les savoirs communautaires dans les sociétés modernes. Saisissant la balle au rebond, le DG du FDCT a présenté les efforts consentis par le gouvernement  dans le sens d’une professionnalisation des artistes . Il a fait savoir que pour ce projet « Former pour mieux agir » tournant autour de 7 millions de FCFA  , le FDCT  a financé 80% du budget total.  Il a invité les différents acteurs à faire preuve d’ingéniosité et de créativité dans l’élaboration des œuvres artistiques et culturelles .

Valoriser nos propres valeurs

Très prolixe sur le sujet , La secrétaire générale du Haut-commissariat du Passoré , Salimata Sanou a prêché  pour la conduite d’un développement basé sur  les valeurs propres de chaque terroir . Le formateur Prosper Tindrébeogo a invité les participants à appliquer scrupuleusement les connaissances acquises. Le directeur du centre CADAAY de Yako a prodigué les mêmes conseils tout  en témoignant sa reconnaissance  au Fonds de développement culturel et Touristique pour son immense appui . Ce sont des têtes bien faites qui ont regagné leurs ateliers munis de leurs attestations .

 Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *