Promotion de la nutrition dans la région du Nord: L’association KOOM tire un bilan satisfaisant.

Chargée de la conduite du  projet régional de plaidoyer pour la promotion de la nutrition(PRENUT)  dans la région du Nord  financé par le réseau de la société civile pour la nutrition (RESONUT) pendant 3 mois , l’Association Koom, pour l’Autopromotion des femmes du Burkina A.K.A.F.E.M-BF a fait le bilan de l’ensemble des activités menées au cours d’une rencontre tenue le samedi 25 juillet 2020 à la salle de conférences des Groupements naams .

La coordonnatrice de KOOM , Madeleine Nomtondo Amsétou Ouédraogo au milieu dressant le bilan de PRENUT sous les regards de représentants de structures membres de RESONUT

Communication, sensibilisation, conscientisation c’est ce à quoi s’est attelée l’association KOOM durant les 3 mois de la mise en œuvre du projet régional  de plaidoyer pour la promotion de la nutrition dans la région du Nord du Burkina Faso.

Les activités ont été organisées pendant trois mois sur le territoire de la région du Nord

A entendre la coordonnatrice de l’association KOOM, Madeleine Nomtondo Amsétou Ouédraogo, la région du Nord figurent parmi  celles qui affichent un taux élevé de malnutrition.  Selon elle, vaincre ce fléau   qui empêche l’épanouissement de l’espèce humaine nécessite une mobilisation communautaire, surtout les enfants et les femmes, il faut sonner une mobilisation de toutes les couches sociales. 

Les acteurs ont été invités à inscrire la promotion de la nutrition dans leurs activités quotidiennes

                               Mobilisation communautaire

Dans le cas du dit projet explique la coordonnatrice de Koom, il a fallu mobiliser des porteurs de voix  pour qu’ils soient les messagers de la promotion de la nutrition. C’est pourquoi les premières activités ont consisté à la réalisation d’émissions radiophoniques et un plaidoyer avec les leaders coutumiers. Elle soutient  que l’objectif de mobiliser les décideurs politiques, les leaders religieux, les opérateurs économiques, la société civile, les élus locaux pour la promotion de la nutrition s’est concrétisé  avec le lancement du projet qui a vu la participation de plusieurs entités  sociales.

                               Pérenniser les cadres de concertation

La coordonnatrice de KOOM est particulièrement fière de la tenue des cadres de concertation provinciaux pour la promotion de la nutrition au Lorum et au Yatenga

La touche originale de ce projet insiste Madeleine Nomtondo Amsétou Ouédraogo a été la tenue des deux cadres provinciaux de concertation au Lorum et au Yatenga. Si la province du Lorum a pu tenir sa première rencontre, c’est grâce à  un financement dans le cadre de ce projet. Elle se  réjouit de constater que les acteurs de cette province  à  la sortie de cette session ont pris le ferme engagement de se donner les moyens  pour pérenniser les rencontres de ce cadre afin de renforcer la synergie d’action et  la  mutualisation  des  résultats   sur le  terrain.

La problématique de la malnutrition est cruciale dans la région du Nord

Elle ne doute pas de voir un véritable changement de comportement à la suite des échanges avec les femmes allaitantes. Faisant le point de l’animation des pièces théâtrales dans les villages, elle a apprécié la participation de la population et surtout son intérêt pour la thématique de la nutrition.

                        Inscrire la nutrition dans les plans communaux

Énumérant les résultats engrangés, La coordonnatrice de KOOM a affiché  sa fierté de voir les décideurs politiques, les élus locaux et les services techniques de l’État, tous convaincus qu’il faut inscrire la promotion de la nutrition  dans    les plans communaux et les activités des projets et programmes. Pour elle, grâce à ce projet, le cri d’alarme sur les méfaits de la malnutrition a été   entendu par plusieurs acteurs qui se sont engagés à les combattre. Disant tirer  une grande satisfaction du travail abattu sur le terrain,  elle informe que le délai de 3 mois impartis pour les activités est arrivé à termes.

Les femmes ont été entreprenantes dans la conduite des activités de ce projet

                                          Pérenniser les acquis

Au nombre des doléances pour pérenniser  les  acquis , il a été proposé la création d’un centre d’écoute au siège de l’association Koom , un financement conséquent permettant l’organisation des activités théâtrales  dans plusieurs villages de la région , la formation  des femmes en technique de préparation de la bouillie enrichie ,  la formation des agents de santé sur la nutrition etc.  Déroulé dans un contexte d’insécurité et de la maladie à coronavirus et en début de saison pluvieuse,  l’association KOOM selon sa coordonnatrice à avec l’engagement de ses partenaires pu vaincre les obstacles  pour boucler les activités.

il a souhaité la création d’un centre d’écoute au siége de l’association KOOM

Elle a traduit sa reconnaissance à EDUCO,  AMMIE et SEMUS, membres du RESONUT pour leur franche collaboration avant de réitéré ses remerciements à la Fondation Billes  Gâtes et Miranda pour son combat pour la promotion de la nutrition avec pour partenaire le RESONUT. Elle a souhaité que l’ensemble des acteurs s’aligne derrières le RESONUT  pour booter la faim et la malnutrition hors du territoire Burkinabé

Faso-nord .info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *