Promotion des droits des femmes : OXFAM et Song-Taaba en action au Lorum

L’association Song-Taaba a procédé le vendredi 09 avril 2021 au lancement de son projet « Renforcement de la participation communautaire des femmes rurales de Titao dans le processus de développement (PREFER).  Le lancement de ce projet financé par l’ONG OXFAM a été présidé par le Haut-commissaire de la province du Lorum, Djibril Bassolé.

Mme Joséphine Sawadogo/Tapsoba a expliqué le projet sera mis en oeuvre à Titao et à Ouindigui pendant 3 ans

« Le projet de renforcement de la participation communautaire des femmes rurales de Titao dans le processus de développement (PREFER) ambitionne contribuer à influencer les décideurs politiques , économiques , les élus locaux , les directeurs provinciaux et départementaux , ainsi que les membres de la société civile en faveur de la promotion des droits de la femme dans la province du Lorum d’ici à fin 2023 «  a expliqué la présidente de l’association Song-Taaba , Mme Joséphine Sawadogo /Tapsoba .

                   Voix et leadership des femmes

L’accompagnement de tous les acteurs a été demandé dans la promotion des droits de la femme rurale au Lorum

 Les activités du projet couvrent les communes de Titao et de Ouindigui.Pour permettre l’atteinte des objectifs, des animateurs recrutés se chargeront de conduire des activités de sensibilisation sur les violences basées   sur le genre, la santé de la reproduction, la violence en milieu scolaire. Il est aussi prévu des formations, des actions plaidoyers et de théâtres foras. Song-Taaba fait partie des 15 associations recrutées par OXFAM au Burkina Faso pour la mise en œuvre de son projet « Voix et leadership des femmes » financé par Affaires mondiales Canada (AMC).  

                  Une fierté pour la province du Lorum

Le Haut-commissaire de la province du Lorum a salué la pertinence des activités de ce projet au bénéfice des femmes rurales de la province du Lorum

« Permettez-moi de traduire nos sentiments de gratitude à l’endroit de OXFAM qui a accepté apporter son soutien financier à l’association Song-Taaba afin que ce projet voit le jour. C’est une fierté pour notre province et une opportunité pour les couches vulnérables de notre province que sont les femmes. En effet la province du Lorum est l’une des localités du pays des hommes intègres subissant énormément les conséquences du terrorisme avec son corollaire de violation des droits de l’homme en général et les droits de la femme en particulier » a développé le Haut-commissaire de la province du Lorum pour justifier l’importance de ce projet.

L’administration engagée

Les responsables de l’administration seront impliqués dans la mise en œuvre des activités de ce projet

Tout en invitant les autres acteurs à s’impliquer dans la mise en œuvre des activités, le représentant de l’Etat dans la cité des phacochères a rassuré à OXFAM et à Song-Taaba de l’engagement de l’administration à jouer sa partition. Le 1er adjoint au maire de la commune de Titao, Djibrilou Zango applaudit à tout rompre, certain que ce projet participera à l’épanouissement et à l’autonomisation des femmes des communes bénéficiaires.

                                 Tous concernés

Organisateurs , invités et bénéficiaires

 C’est une somme de 24 280 000 CFA que OXFAM a accordé à Song-Taaba pour ce projet de renforcement de la participation communautaire des femmes rurales de Titao et de Ouindigui sur un budget global de 26082 000CFA.

La présidente de l’association SON-TAABA n’a pas tari de remerciements à l’endroit de OXFAM et Affaires Mondiales Canada

« La question des droits des femmes et des violences basées sur le genre nous concerne tous. Je saisis donc l’opportunité qui m’est offerte pour solliciter l’accompagnement de tous dans la mise en œuvre de ce projet » a fait comprendre Mme Sawadogo Joséphine /Tapsoba avant de réitérer ses remerciements à l’ONG OXFAM et à Affaires Mondiales Canada (AMC).

                            Profiter au mieux des activités

Pour le Haut-commissaire de la province du Lorum Djibril Bassolé , la réussite des activités de ce projet nécessite une solidarité agissante de l’ensemble des acteurs

Se prononçant au nom des bénéficiaires, Moumouna Kirakoya a confié que les conditions des femmes sont précaires au Lorum et que ce projet a été bien réfléchi dans le sens de renforcer leur résilience. Elle atteste qu’elles mettront tout en œuvre afin de profiter au mieux des activités de ce projet.

Gildas Salo et Inoussa Ouédraogo    

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *