Promotion des droits humains : 600 agents des forces de défense et de sécurité renforcent leurs capacités à Ouahigouya

La salle de réunions du Conseil régional du Nord a abrité du 12 au 15 mars 2018,  le lancement d’une série de formation à l’endroit de 6oo agents de sécurité issus des rangs de la gendarmerie , de  la police nationale et de la police municipale   du Burkina Faso .Financée  par le royaume du  Danemark dans le cadre du projet  » Engagement de développement  » cette formation est portée par la Direction générale des écoles de police (DGEP)concerne des agents des directions régionales de police du Nord , de l’Est et du Sahel

Commencée le 12 mars 2018 à Ouahigouya , la série de formation à l’endroit de 600 agents de sécurité  devrait prendre fin le 24 mars 2018 . L’objectif général de cette formation à entendre le secrétaire général du ministère de la Sécurité , Abdoulaye Ouédraogo  est de renforcer les capacités des services à promouvoir l’engagement citoyen, renforcer la confiance entre les services de sécurité et les citoyens en un mot la cohésion sociale . Le SG du ministère de la Sécurité se réjouie de savoir  que cet objectif s’inscrit dans la vision d’une des écoles de formation dont la devise est de « Former pour mieux servir « .  Une vingtaine de formateurs chevronnés  ont été  retenus pour assurer la formation à l’endroit des bénéficiaires . En plus de la Direction Générale des écoles de Police qui assure la coordination,  les cabinets Human Project , Centrale RH et Bk Consuling conduisent les volets technique et financier de cette formation , « Le contexte d’Etat de droit actuel , marqué par le respect des droits humains , des libertés individuelles et la mise en œuvre d’une bonne gouvernance, oriente les services et les agents à s’adapter à ces nouvelles exigences afin de se montrer plus efficaces et plus professionnels dans l’exécution de leurs missions .Cette activité s’inscrit dans cette dynamique de permettre  d’outiller les participants en connaissances appropriées notamment dans le domaine des droits humains » a soutenu le SG. Les attentes sont de voir le renforcement des connaissances des agents et la confiance entre  forces  de sécurité et citoyens, la rupture des barrières entre ceux  chargés  de veiller  à la sécurité des populations  et le maintien de l’orde  , l’instauration  d’une plus grande collaboration entre forces de sécurité et les citoyens . Au nombre des modules développés , le commissaire principal , Dakio Manek  citera les droits humains et le maintient de l’ordre , l’utilisation des armes en rapport avec les droits de l’homme; les droits catégoriels; les droits et les devoirs des agents de sécurité.

S’estimant  être toujours  en contact avec la population , l’assistance de police Youmou Hortense de la  Direction régionale de la police du Nord , atteste de l’importance de cette formation « Durant le maintien de l’ordre , il y a certains droits que nous ne  devons pas violer . Si il  ya une manifestation regroupant une foule qui n’est pas armé , c’est une foule passive . Ce que nous devons faire en ce moment c’est de la disperser à l’aide de gaz lacrymogène et non avec  des armes à feu » explique -t- elle .

Les organisateurs ont invité les participants à partager leurs connaissances aux  collègues qui n’ont pas retenus parmi les 600 bénéficiaires.     Le SG du ministère de la sécurité, Abdoulaye Ouédraogo  rappelle que la franche collaboration entre son département et l’ambassade du Danemark se traduit à travers la mise en œuvre de  cet accord bilatéral dénommé « Engagement et Développement » visant à  » Contribuer à améliorer l’accès local à la justice, la protection des droits humains et la stabilité »  

Faso-Nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *