Protection de l’environnement au Burkina : Un autre prix spécial pour le « Fou du désert » de Ouahigouya

Le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique (MEEVCC) , Nestor Baissière et son collègue des Ressources animales et Halieutiques Samanogo Koutou étaient à Ouahigouya le jeudi 21 février 2019   où ils ont visité la foret Bangr-Raaga » de Yacouba Sawadogo,  lauréat du prix alternatif 2018. A l’occasion de cette visite,  celui qu’on surnomme le « fou du désert « a reçu  des mains du ministre Bassiére une autre distinction à savoir le trophée d’hommage « SPECIAL EVENTS SENEGAL ET UEMOA  » lors de l’édition COP24 .

 

Depuis  son retour de Stockholm en Suède avec son prix Nobel  Alternatif 2018 , Yacouba Sawadogo,  l’homme de la forêt de Gourga, au secteur 15 de Ouahigouya baptisée  forêt Bangr-raaga ( marché du savoir)  ne finit pas de compter  ses visiteurs . Rien que le 21 Février  2019, il a été honoré par la visite des ministres Nestor Bassiére et Samanogo Koutou venus lui témoigner leur encouragement pour son ardeur au travail et surtout son engagement à promouvoir et protéger l’environnement.

                             Un patrimoine mondialement reconnu  

Les visiteurs du jour ont pu de visu  constater  l »ingeniosité et la témérité de Yacouba dans son combat pour stopper l’avancée du désert . Cette forêt que certains qualifient de nos jours de patrimoine mondiale s’étend sur une superficie de 24, 3 ha . Elle y regorge de nombreux espèces d’arbres , d’animaux et d’oiseaux .  Le propriétaire ne se prive pas de vanter  les propriétés médicinales de certains arbres de sa forêt. A certains  endroits  , on trouve des trous aménagés  pour servir de points d’eau aux oiseaux . Un combattant contre l’insécurité alimentaire  , « l’homme qui  a arrêté le désert  ‘ en est un .  Sa recette , c’est le Zai , couplé avec la régénération naturelle assistée. Une technique consistant a creusé   de larges trous de semi , nourris avec la fumure organique permettant de retenir pendant un bout de temps ,  le peu d’eau tombé du ciel  . Et la régénération naturelle assistée consistant à entretenir soigneusement les plantes qui poussent dans le champ .

                    Volonté et persévérance

Grace à cette pratique,  Yacouba Sawadogo s’est  extirpé des affres  de la faim depuis une quarantaine d’années . Sa réserve  de céréales se plait -il à répéter est bien consistante pour lui permettre de s’alimenter durant le reste de sa vie , sa famille de plus d’une trentaine  de membres y compris . » Une preuve s’il en une qu’avec de la volonté et une dose de persévérance , l’homme peut dompter n’importe quelle terre nue soit-elle » s’enorgueillit le brave paysan . Il n’y a  pas   une initiative locale   aussi   aboutie  contre  l’insécurité alimentaire que celle de Yacouba  ,  et les deux ministres font bien  de venir  la constater de leurs propres yeux   . Il reste  maintenant  qu’ils se donnent les moyens   de la  faire découvrir  par tout le monde afin d’en faire une école comme le veut le promoteur .  Face à ses hôtes du jour , Yacouba a demandé une réelle implication des  hautes autorités  pour permettre la délimitation des 24, 3 ha de surface abritant la  forêt . Celle-ci a failli être avalée  par un lotissement entreprise par la commune de Ouahigouya en 2004

                             Délimiter la forêt

De concertation en concertation ,  les autorités communales ont pu convaincre certains acquéreurs de parcelles  de quitter les lieux , mais d’autres   ont catégoriquement  refusé . Le plaidoyer de cet agriculteur atypique, 80 ans bien sonnés  a reçu  une oreille attentive .Nestor Baissière a promis que toute les dispositions seront prises dans le sens de combler les attentes du nouveau  lauréat  du prix Nobel alternatif .  Avec cette promesse , Yacouba nourrit l’espoir de voir un meilleur développement du dernier combat de sa vie à savoir , construire aux abords  de la forêt , un centre de médecine traditionnelle bien équipé

                       Magnifier l’initiative au plan national

Le directeur régional de l’Environnement , de l’Economie verte et du Changement climatique estime que c’est pour lui une fierté de voir pousser cette forêt Bangr-raaga sur son entité administrative . Il apprécie cette visite des autorités ministérielles qui  témoigne d’une certaine reconnaissance et des encouragements  à un individu qui de sa propre volonté à consacré toute sa vie à protéger et à restaurer  merveilleusement  la nature. Une telle   initiative  reconnue  au plan international à entendre le DR de l’Environnement  mérite d’être magnifiée  au plan national  afin qu’elle constitue une école pour d’autres personnes. Comme pour ajouter de la terre à terre, les deux ministres ont laissé des traces de leur passage par une plantation d’arbres dans la forêt Bangr-raaga

                          Les bénédictions de Naaba Kiba

Avant la remise du Trophée » Spécial Event de l’UEMOA à Yacouba dans la salle de réunion de la direction régionale de l’Environnement du Nord  et la visite de  la forêt Bangr-raaga , les deux ministres ont été chez le Naaba Kiba, roi du Yatenga pour une visite de courtoisie. Le Naaba Kiba leur a rendu la chandelle en leur couvrant de bénédictions.

Faso-nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *