Protection de l’environnement : Vulgarisation des foyers 3 pierres améliorés au Passoré

Le Haut-commissaire de la province du Passoré, Issiaka Segda a lancé le jeudi 25 février 2021 le projet « Foyer trois pierres améliorés (F3PA). Cette alternative pour protéger l’environnement est une initiative de l’Association pour la Protection de l’Environnement et le Développement durable (APEDR) avec l’appui de son partenaire Solidagro. Le directeur pays du partenaire de l’APEDER), Alain Touta Traoré était présent à cette cérémonie. 

Le Haut-commissaire de la province du Passoré Issiaka Segda a vanté les mérites de projet « Foyer trois pierres améliorés (F3PA) en ce sens qu’il permet d’atténuer les effets des changements climatiques de par la réduction de la coupe du bois et diminue la corvée de la gent féminine dans la préparation des repas et leur transformation. Le président de l’APEDR, Sayouba Bounkoungou et le représentant pays de Solidagro ont informé que ce projet s’inscrit dans une dynamique multisectorielle visant à renforcer la résilience des ménages par la prise en compte de la santé et l’hygiène.  

                               7 communes bénéficiaires

Trois (3) structures à savoir l’ONG Solidagro, APEDR et CO2Logic travaillent en partenariat au Burkina Faso sur des projets concourant au développement durable. Dans la province du Passoré, ce projet couvre   les communes de Arbollé, Bagaré, Bokin, Kirsi, Gomponsom, La-todin, Yako. 12000 foyers améliorés seront opérationnels dans ces 7 communes dans le sens de réduire les effets des changements climatiques et la pauvreté des ménages ruraux.

                              Les femmes applaudissent

 Présentes à cette rencontre, les femmes ont loué les activités de ce projet et promettent de s’en approprier   pour permettre l’atteinte de ses résultats. Appréciant le coût réduit du foyer amélioré, les femmes applaudissent à tout rompre, contentes de voir la diminution de leurs charges.  Sayouba Bounkoungou est certain que la mise en œuvre de ce projet ne rencontrera pas d’obstacles, au regard de l’acceptation du foyer amélioré par les différents acteurs.

                            Taux de déforestation alarmant

L’Association pour la Protection de l’environnement et le Développement a mis à profit cette cérémonie de lancement pour faire découvrir l’ensemble de ces activités.  Des explications ont été fournies sur certains concepts notamment les principes de sauvegarde et de développement durable, les mécanismes de réclamation et de contribution etc.  « Le nord du pays est une zone aride et menacée par la désertification et le manque de ressources naturelles. Le bois de chauffe constitue plus de 80% des besoins énergétiques avec un taux de déforestation alarmant »   regrette Sayouba Bounkoungou d’où selon lui l’intérêt de l’utilisation des foyers améliorés.

Faso nord info  

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *