Province du Loroum/Titao : La parenté à plaisanterie magnifiée à Salla

L’Association des Jeunes Unis pour la Promotion de la Parenté à Plaisanterie du Loroum (AJUPPPL) a tenu sa 2e édition de la journée promotionnelle de la parenté à plaisanterie, le samedi 12 mai 2018 à Salla, localité située à 3 km de Titao. Une cérémonie qui a eu pour thème « La contribution de la jeunesse au développement par la parenté à plaisanterie ». Cette journée promotionnelle a été patronné par madame le haut-commissaire de la province du Loroum, madame Angélina Aissata Traoré et parrainée par l’honorable député à l’Assemblée Nationale, Boureima Barry. Zagara Amidou en est le promoteur

Des rires, des jeux verbaux, des paroles grossières et insultantes, des injures, des dénigrements réciproques … tels sont les maitres mots qui ont magnifiés cette journée promotionnelle. La parenté à plaisanterie est une pratique culturelle à différents appellations selon les  ethnies au Burkina Faso. A l’instar des autres ethnies, les Moosé par exemples parleront de « Rakiiré » alors que  les Dioula parlent de « Sinankuya » et les Peuls « Hoolaré ». Une pratique qui établit une relation entre deux personnes dans laquelle l’une est autorisée par la coutume et dans certains cas, obligée, de taquiner l’autre ou de s’en moquer et l’autre de son coté, ne doit pas s’en offusquer .« Sur les 124 villages que compte la province du Loroum, 72 villages pratiquent la parenté à plaisanterie.

Soixante-douze villages  72  des 124 que compte la province pratiquent la parenté à plaisanterie

Les villages comme Salla, Hargo, Bongla, Igané, Noogo, Illégué , Pella-Boukou , Mantaka, Guillan , Silia, Dougri, Banida, Posso, Siguinonguin  sont entre autres des localités concernées. Cette parenté à plaisanterie   résulte souvent d’un pacte ancestral interdisant les conflits ou les guerres entre les communautés en question. Les membres ont le devoir de se dire la vérité, de plaisanter ensemble et de mutualiser leurs biens respectifs, en sachant que tout différend doit se régler à l’amiable et de façon pacifique », nous déclare le comité d’organisation. Au cours de cette journée, il était question pour chaque localité de désigner un représentant à monter sur le parloir afin de mettre à nu le manque de génie, la paresse, la laideur, le manque d’habileté, traiter d’esclave leur parent à plaisanterie.  Tout cela donne à rire à gogo. Une personne non avertie pourrait croire à une véritable bagarre. Le parrain Boureima Barry pour des raisons de calendrier a été représenté par  Lassané Doga  conseiller municipal  de la commune de Titao et  président de la commission affaires générales du conseil régional du Nord  . Prenant la parole , il a  prôné   la pérennisation de cette initiative  grandeur nature   qu’il présente  comme un pan très  important de notre culture . « C’est une pratique qui date de  depuis la nuit des temps et  qui contribue de nos jours à garantir la paix dans notre pays »  apprécie Lassané Doga

Restaurer une importante valeur de cohésion et de paix  au sein de notre société

« Nous avons initié   la  journée promotionnelle de la parenté à plaisanterie de Salla  parce que nous avons vu que notre jeunesse est en train de perdre ses valeurs culturelles .  Nous avons jugé   bon de prendre toute une journée pour magnifier notre culture ancestrale véhiculant des valeurs certaines  .  Nous sommes à notre 2e édition , marquée par une forte adhésion de la population et nous en sommes fiers  .  Pour la prochaine édition , nous allons donner plus de visibilité à la chose   et poursuivre les sensibilisations sur le bien fondé  de la parenté à plaisanterie  qui est un ciment social dans notre pays ». Renchérit le promoteur. Madame Angélina  Aissata Traoré, haut-commissaire de la province du Loroum , a  félicité  l’association AJUPPPL et en particulier le promoteur pour  cette noble initiative, qui pour   elle ,  est un vecteur de la cohésion sociale. « Si vous perpétuez cette journée promotionnelle, le développement du Loroum sera sans embûches.  J’invite tous les habitants du Loroum à soutenir la promotion de   cette idée car  la parenté à plaisanterie nous permet de vivre dans la quiétude  ». Martèle-t-elle.

Faso-nord.info

 

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *