Radio « La voix du paysan » à Ouahigouya : « Ensemble disons non au mariage des enfants et  à l’excision ! »

image_pdfImprimerimage_printImprimer

La cérémonie officielle des  48 heures des relais communautaires de la radio « La voix du paysan » basée à Ouahigouya , une création de la Fédération nationale des groupements naams s’est tenue le 18 juin 2019 à Sissamba , village de la commune de Ouahigouya .  Action de salubrité au centre de santé et de promotion sociale de Sissamba , jeux radiophonique , course cycliste féminine , plaidoyer à l’endroit des leaders coutumiers et religieux , ce sont entre autres   les activités réalisées  pendant cette célébration .

 

 

 

 

« Ensemble disons non  au mariage des enfants et à l’excision « c’est le slogan  affiché et répété à souhait à l’occasion de la célébration officielle de ces 48 heures  des relais communautaires  de la radio « La voix du Paysan » à Sissamba .   Dans son discours , le président de la Fédération nationale des groupements naams , Joël N Ouédraogo expliquera  la portée de ce slogan en ces termes « 

La pratique de l’excision et le mariage des enfants compromettent de façon dangereuse la vie de la femme , actrice à la base du développement. En décidant de placer ces 48 heures sur la thématique de ces problèmes majeurs , il s’agit de donner l’occasion  une fois de plus aux noyaux communautaires et  aux autres acteurs de se pencher sérieusement sur le rôle qu’ils doivent continuer à jouer et d’assumer pour relever le défi de l’abandon de la pratique de l’excision et du mariage des enfants « . La directrice régionale de la Femme , de la Famille , de la Solidarité nationale et l’Action humanitaire, Mme Azéta Ouédraogo  , présidente de la cérémonie   a témoigné de  la justesse et de la noblesse du combat  que mène la radio « Voix du paysan » et ses relais communautaires .

L’excision et le mariage des enfants ont la peau dure

Elle  indiquera  que dans  la région du Nord,  il a été  enregistré 77 cas de jeunes filles excisées en 2017 dont 50 au Yatenga et 168 cas de mariages précoces  en 2018 dont 114 cas au Yatenga . Malgré  les activités de sensibilisations et les sanctions infligées  aux auteurs et complices de ces pratiques , celles-ci  perdurent . C’est pourquoi  , elle salue l’engagement de la Radio d’user de ses micros et des voix de ses relais communautaires dans cette bataille pour un changement de comportement . Devant une population fortement mobilisée , le chef du village de Sissamba , le représentant  des relais communautaires  ont tour à tour pris la parole pour réaffirmer leur engagement à faire cesser ces pratiques . Ces intervenants ont aussi fait remarquer que la balle est dans le camp des jeunes  filles qui doivent faire honneur à leurs parents en évitant les grossesses précoces à leur bas âge.

  Fortifier l’éducation familiale

Saisissant la balle au rebond , le directeur de la radio la Voix du paysan , Adama Sougouri   a invité les filles  à se consacrer à leurs études et à adopter des comportements responsables, toutes choses qui faciliteront le combat contre les pratiques nuisant à leur épanouissement .  Le directeur de la radio et la directrice régionale de la femme  se sont adressés aussi  aux parents , leur rappelant que l’éducation des enfants leur incombe entièrement.  » Le débat sur la sexualité ne doit pas être un sujet tabou dans les familles  , il faut en parler avec les enfants » a insisté la directrice régionale de la Femme , de la Famille , de la Solidarité nation et de l’Action humanitaire .

                    Des récompenses aux méritants

Parrain de la cérémonie , le maire de la commune de Ouahigouya  a été représenté par le 2eme adjoint Mady Ouédraogo  . Ce dernier a souligné l’adhésion du conseil municipal à cette action de sensibilisation contre les pratiques néfastes à l’encontre des jeunes filles . Pour le 2éme adjoint, lutter contre l’excision et le mariage des  enfants , c’est contribuer  à garantir   la santé de la population , c’est aussi  mettre à la disposition  de  la commune et au Burkina tout entier des bras valides aptes à se consacrer aux activités de développement . Le 2éme adjoint au maire , Mady Ouédraogo a fortement remercié la radio  » Voix du paysan » pour le travail d’information , de communication  qu’elle mène depuis 1996 au bénéfice des habitants de sa zone de couverture . Saluant le mérite et l’engagement de certains acteurs  contre ces pratiques néfastes , des récompenses notamment des vélos ,  des kits d’hygiène et bien d’autres cadeaux  ont été attribués aux mieux classés aux différentes activités .

                     Merci à l’UNICEF et au Cinéma numérique ambulant

Selon Adama Sougouri  cette initiative a été un franc succès au regard des activités menées à savoir l’action de salubrité au CSPS , les jeux radiophonique , le plaidoyer auprès des leaders religieux , la course cyclisme féminine , la cérémonie officielle marquant l’appel à l’engagement public . Si l’ensemble de ces activités ont été menées se réjouie soutient le directeur de la radio  , c’est grâce à l’accompagnement de  Cinéma numérique ambulant et   l’UNICEF.  Il a aussi remercié les structures déconcentrées du ministère de la Femme , de la Famille , de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire pour leur disponibilité à accompagner la radio dans ses activités . Le 2éme adjoint au maire et la population de Sissamba , ont rendu un vibrant hommage à Bernard Lédéa Ouédraogo fondateur de la Fédération nationale des groupements naams et de la radio »La voix du paysan » , rappelé par Dieu .

 

 

Faso nord info   

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *