Ramadan 2021 à Ouahigouya : Sécurité et paix au cœur de la prière

Attendu un jour plus tôt, c’est finalement le lendemain que le croissant lunaire a été aperçu au Burkina permettant ainsi aux adeptes de l’islam de célébrer la fête de l’Aid El Fitr ce jeudi 13 mai 2021. Ce faisant, les musulmans de la cité de naaba Kango ont pris d’assaut les divers lieux de prière ce matin de bonne heure et notamment la célèbre place de la nation située au cœur de la ville.

9 heures. C’est l’heure exacte que l’imam Amidou Traoré de la grande mosquée de Ouahigouya fit son arrivée à la place de la nation transformée pour la circonstance en un lieu de prière intense. Déjà, la place refusait de monde bien avant l’arrivée de l’imam Traoré. Après la prière des deux Raquât, l’imam a livré la traditionnelle Outba (prêche) à l’intention de tous ceux qui sont venus prier et pas seulement.

« Nous demandons à Dieu dans sa miséricorde, de semer les graines de la paix, de l’entente, du pardon et de la tolérance dans les cœurs de tous les Burkinabè. », vœux d’Imam Traoré. Pour lui, c’est dans l’union de tous que notre pays retrouvera sa quiétude d’antan.

                          Cohésion sociale et dialogue inter-religieux

La prêche a été bien reçue au regard des Amen collectifs qui embaumaient cette grande place de prière. Comme à l’accoutumée, les autorités régionales avec à leur tête, monsieur le gouverneur Justin Somé, les représentants des autres confessions religieuses et des grosses pointures de la politique ont rehaussé l’éclat de la cérémonie par leur présence effective. Cette participation est la preuve et la manifestation que la cohésion sociale et le dialogue inter-religieux est en vogue au Burkina.

                                        Après la prière, festin dans les familles

A entendre ces personnalités, elles ont tenu à féliciter et souhaiter bonne fin de ramadan à tous les musulmans de la région du nord. Quant aux fidèles musulmans, la fête se poursuivra dans les familles à travers un esprit de partage et de convivialité malgré la cherté de la vie et de la présence de la maladie à corona virus.

Inamé K Norbert

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *