Région du Nord : 79 cartons et 1032 cartouches de cigarettes frauduleux incinérés.

79 cartons et 1032 cartouches de cigarettes introduits frauduleusement par des contrebandiers sur le territoire de la région du Nord du Burkina Faso  ont été incinérés  le samedi 18 juin 2022 au Centre hospitalier Universitaire régional CHUR de Ouahigouya. La cérémonie marquant la destruction de ces produits de la contrebande a été marquée  par la présence du gouverneur de la région du Nord Raymond David Valentin Ouédraogo  et du procureur du Faso près du Tribunal de Grande instance de Ouahigouya, Dieudonné Bonkoungou.  

Quantité de la marchandise à incinérer79 cartons et 1032 cartouches de cigarettes

Quantité de la marchandise  à incinérer  à entendre le procureur du Faso, près du tribunal de grande instance de Ouahigouya, Dieudonné Bonkoungou, 79 cartons et 1032 cartouches de cigarettes.  L’opération de saisie indique-t-il a été menée par des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et les services du ministère du commerce. La valeur des produits saisis est estimée à 20 millions CFA. Saisissant l’occasion, le Procureur du Faso a fait comprendre que la contrebande est un phénomène dangereux qu’il faut combattre à tout prix. 

Dieudonné Bonkoungou mentionne qu’au-delà des coûts économiques, la contrebande est un puissant moyen de financement du terrorisme.

«  La contrebande  de marchandises est connue pour être une activité criminelle très lucrative dans la sous-région et dans notre pays en particulier et ce phénomène défie tous les jours les efforts de vigilance des autorités en charge de la répression »  regrette le Procureur du Faso, près du Tribunal de Grande instance de Ouahigouya, Dieudonné Bonkoungou.  Il précise que l’Etat Burkinabé perd environ 7 milliards de francs sur les recettes fiscales par an du fait de la fraude de cigarettes.  Citant un rapport du groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’ouest (GIABA), Dieudonné Bonkoungou mentionne  qu’au-delà des coûts économiques, la contrebande est un puissant moyen de financement du terrorisme.

A l’arrivée, les trafiquants engrangent des chiffres d’affaire d’environ 18 milliards de francs par an

Poursuit-il, dans nos états du sahel, confrontés à l’hydre terroriste, les groupes criminels  facilitent et protègent la contrebande des biens comme les cigarettes, les drogues, les armes et munitions.  A l’arrivée, les trafiquants engrangent  des chiffres d’affaire d’environ 18 milliards de francs par an. Une manne financière contribuant à alimenter l’insécurité. Les détails suivants donnés à titre illustratif sont saisissants et donnent des vertiges 

  • Un paquet de cigarette de contrebande équivaut au prix d’une munition
  • Une cartouche de contrebande équivaut au prix d’un chargeur de kalachnikov
  • Un conteneur de cigarettes vaut le prix d’une arme lourde.
Mon parquet se met aux cotés de toutes les structures de répression contre la contrebande et ensemble nous y arriverons » martelè le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouahigouya.

« Vous vous rendrez compte  qu’au-delà des questions sanitaires, la contrebande de cigarettes doit être impérativement combattue par tous et la présente cérémonie d’incinération sonne comme un message fort de cette lutte. Mon parquet se met aux cotés de toutes les structures de répression contre la contrebande et ensemble nous y arriverons » se convainc le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouahigouya.  il a indiqué ques ces fraudeurs apalgués par les VDP ont été remis à la gendarmerie qui a diligenté une procédure en arrestation . Ils ont été par la suite déférés à la MACO avant d’être présentés devant le Tribunal de Grande instance de Ouahigouya pour être sanctionnés pour les faits qu’ils ont commis

Le Gouverneur Raymond David Valentin Ouédraogo a invité les vaillantes populations de la région du nord à s’investir résolument pour combattre vigoureusement ce fléau en dénonçant tous trafics suspects, illicites ou illégaux de quelque produit que ce soit.

Avant de lancer l’opération de l’incinération, le Gouverneur de la région du Nord, Raymond David Valentin Ouédraogo a traduit sa reconnaissance, ses félicitations et ses encouragements à l’ensemble des acteurs de la chaine judiciaire pour cette importante œuvre de salubrité publique. Il a invité les vaillantes populations de la région du nord à s’investir résolument pour combattre vigoureusement ce fléau en dénonçant tous trafics suspects, illicites ou illégaux de quelque produit que ce soit.

Inoussa Ouédraogo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *