Région du Nord : L’association AKAFEM/BF lance un périple de 3 mois contre la malnutrition

L’Association Koom pour l’Autopromotion des Femmes du  Burkina Faso (AKAFEM/BF)   a procédé le jeudi 14 mai 2020 au lancement officiel des activités de son projet dénommé «  Projet régional de plaidoyer pour la nutrition dans la région du Nord du Burkina Faso(PREPNUT)  .Un projet financé par le Réseau de la société civile pour la nutrition(RESONUT). Cette cérémonie placée sous la présidence du gouverneur de la région du Nord  , représenté  par Mme le secrétairegénéral de la région , Salimata Dabal a connu la présence de maires de communes , d’agents de santé notamment les médecins chefs de district sanitaire ,  des responsables de services déconcentrés , d’autorités coutumières et religieuses et des partenaires techniques et financiers .

La coordonnatrice nationale de l’ AKAFEM BF et son équipe

Selon la coordonnatrice nationale de l’Association Koom pour l’Autopromotion des Femmes du Burkina,  Mme Nomtondo, Madeleine Amsétou Ouédraogo, la situation de la malnutrition est critique dans la région du Nord. Le taux de prévalence de la malnutrition dans cette région   indique-t-elle est supérieure à la moyenne nationale. Elle se convainc donc que le projet régional de plaidoyer  est la bienvenue pour permettre  une mobilisation des acteurs qui pourront œuvrer à l’élimination, sinon à la réduction de ce mal qui menace la vie des enfants de 0 à 5 ans et des femmes enceintes dans cette partie du Burkina  . Cette cérémonie de lancement qui se veut un moment d’appropriation des activités du projet est aussi une occasion pour inviter les participants à inscrire la promotion de la nutrition  dans les projets et programmes et les plans communaux de développement.

La coordonnatrice de l’Association Koom. Nomtondo, Madeleine Amsétou Ouédraogo

L’état des lieux de la malnutrition

Le représentant du RESONUT, Honoré.N .Somé

Comme pour mettre les participants au même niveau d’information, Bassibila Zoungrana, nutritionniste à la direction régionale de la santé du Nord   a présenté l’état des lieux de la situation nutritionnelle au Burkina Faso. Il a au cours de sa présentation fait ressortir les conséquences de ce fléau, les  mesures prises par le gouvernement pour améliorer l’état de la nutrition, les activités concourant  à l’amélioration de l’alimentation des enfants de 0 à 5 ans et des femmes enceintes, les précautions sanitaires à respecter. Bassibila Zoungrana  a aussi souligné la  nécessité d’inscrire les activités de la promotion de la nutrition  dans les projets, les  programmes  et les plans locaux de développement. Une attente réaffirmée par la coordonnatrice  de l’association Koom  qui a également insisté pour faire comprendre que la nutrition soutient le développement le développement durable.

Une préoccupation bien connue

Réagissant suite aux interventions de la coordonnatrice de l’association et de l’agent de la direction régionale de la santé du Nord, Des participants ont cité des activités menées par leurs structures, allant en droite ligne de celles  de ce projet de plaidoyer. Mme Kadidia Traoré / Ouédraogo maire de la commune de Gourcy a rassuré que la promotion de la santé et particulièrement de la nutrition   figurent   dans les plans communaux  de développement. Mme le médecin chef du district sanitaire de Yako a fait remarquer que dans sa zone de compétence, la question de la nutrition fait l’objet d’échanges lors des rencontres du cadre de concertation provinciale. Une formation précise –t-elle a été administrée à l’endroit des membres des comités villageois de développement (CVD) pour susciter la prise en compte de la promotion de la nutrition dans leurs activités. Le district sanitaire de Yako informe  sa première responsable bénéficie  d’un soutien de l’UNICEF pour des activités denutrition. Tous les témoignages recueillis au cours de la rencontre attestent que  la malnutrition est une préoccupation bien connue. Il reste maintenant à travailler en  synergie  pour l’éradiquer.

Dr Isabelle Ouédraogo, médecin chef du district sanitaire de Yako

Permettre une extension du projet

 Mme le secrétaire général de la région du Nord, Salimata Dabal  pour sa part a  souligné  avec force que c’est par  une   synergie d’actions et une  mutualisation des forces et des moyens que l’on pourra bouter la malnutrition hors de nos frontières voire de la planète.  La coordonnatrice de Koom a rappelé   les activités de ce projet   portant  essentiellement  sur la communication, la conscientisation et la sensibilisation. Avant ce lancement, des activités avaient été entamées sur le terrain à savoir des émissions radiophoniques, des plaidoyers avec les leaders religieux et les musiciens traditionnels. L’une des activités phares à venir est l’appui pour l’organisation de deux cadres de concertations communales dans deux communes de la région du Nord. La coordonnatrice  a rassuré au  (RESONUT) que sa structure conduira efficacement les actions de ce projet se voulant une phase  pilote afin de garantir  son  extension.

Un Burkina exempt de faim et de malnutrition

Photo de famille

Saisissant la balle au rebond, le représentant du RESONUT, Honoré N Somé a indiqué que cette organisation constituée au titre d’une faîtière regroupe  37 structures internationales et nationales. Dans la région du Nord, l’Association Koom pour l’autopromotion des femmes, l’association AMMIE, l’ONG  EDUCO,l’association SEMUS sont membres de ce réseau. D’autres structures,bénéficiaires de l’appel  à proposition du RESONUT conduisent des activités de plaidoyer dans les régions du centre-Nord, du Sud-Ouest, de l’Est et des Hauts-Bassins. Selon son représentant,  le RESONUT s’est engagé à faire  du « Burkina Faso, un pays exempt  de faim et de malnutrition ». Au  début de cette rencontre, l’Association pour la Relance culturelle et Artistique nationale (ARCAN) a captivé l’attention des participants sur cette action de plaidoyer à travers une présentation  d’une pièce théâtrale dépeignant les bon et mauvais comportements face à la malnutrition. 

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *