Région du Nord : Le 1er vice coordinateur régional du NTD démissionne.

Finie l’idylle entre le président national du parti Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), Vincent Dabilgou et son 1er vice-président régional au Nord, Prince Relouindé Ouédraogo 1er. Ce dernier rend public sa démission de ce parti. Une décision prise depuis le 17 décembre 2020 à travers une correspondance adressée au siège national du parti. S’estimant être victimes de calomnies de la part du 1er responsable du parti depuis la transmission de sa lettre de démission, Rélouindé Ouédraogo, celui qui se réclame membre fondateur du NTD, par ailleurs responsable adjoint des élections au sein du   bureau exécutif national à travers cette correspondance tire à boulets rouges sur son ancien mentor.

Dans ma lettre parvenue au siège du NTD le 17 décembre 2020 je vous annonçais sobrement ma démission du nouveau temps pour la démocratie et toutes ces instances sans mentionner les principales raisons de cette démission. Dans une fuite en avant telle qu’on vous le reconnait, vous vous êtes permis en tant que bourreau de distiller de fausses informations aux militants du parti au sujet de ma démission pendant la rencontre-bilan des campagnes présidentielle et législatives tenue le 20 décembre 2020 au Centre de conférence cardinal Paul ZOUGRANA à Ouagadougou entre autres faits y relatifs.

En tant que victime de vos fausses promesses, de votre duplicité, de votre goût avéré aux machinations, à la division, au sectarisme, votre manque d’analyse objective, de votre manque de discernement, j’ai l’honneur de réitérer ma démission officiellement et publiquement pour raisons suivantes : mal gouvernance, abus de pouvoir de tout genre, usage de subversion, de la peur, du chantage, de l’injustice, le non-respect des textes fondamentaux du parti, le manque de l’éthique politique et de vision.

                       Eclairer l’opinion et les militants

Camarade, j’avais voulu démissionner de ce parti que vous avez personnalisé sans évoquer publiquement les raisons qui minent ce parti que nous avons créé ensemble en 2015 pour soutenir le président ROCH Christian Kaboré.  Mais j’ai estimé qu’il était légitime voire de mon devoir d’éclairer l’opinion publique et les militants du parti sur les fondements de cette démission afin de permettre à chacun d’en juger et de tirer les enseignements qui en découlent surtout que ce sont vos versions teintées d’hypocrisie et de démagogie qui circulent dans la rue et dans les milieux politiques. Mieux vous ne cessez de criailler aux oreilles de mes proches, des militants et à qui veut entendre les causes probables de ma démission laquelle démission vous a sans doute surpris dans votre dynamique de réduire à néant tous ceux qui critiquent votre gestion chaotique et despotique du NTD.

                                                      Coquilles vides

Les structures statutaires du parti au niveau régional, provincial et communal sont des coquilles vides sans pouvoir de décision, cibles de vos flagrantes dérives dictatoriales et immixtions. Faire et défaire les structures du parti est votre jeu favori par l’intermédiaire de serviteurs prêts à commettre les basses besognes (commérages, faux et usage de faux, faux rapportages, délations, dénigrement, diffamation) pour dresser les uns contre les autres dans le même parti. Le sectarisme, l’unilatéralisme et le régionalisme sont les agrégats utilisés actuellement dans la construction du NTD à travers le pays. Les cadres du parti sont marginalisés, lésés à dessein au poste de nomination au profit d’autres dont vous êtes le seul responsable. C’est une grosse erreur de penser que l’hypocrisie, la manipulation, la servitude, la démagogie, l’ingratitude sont les mieux partagées en politique et que la politique consiste à utiliser la ruse pour avoir les gens et les manipuler ensuite pour assouvir les intérêts personnels au détriment de ceux du groupe et de la nation. Tous ceux qui ont utilisé ce système dans leur gouvernance ont été rattrapés par l’histoire.

                              Coup de force à Banfora

C’est pourquoi le président ROCH CHRISTIAN KABORE a bâti son charisme, son leadership et sa gouvernance sur les principes sacrés de l’équité, de la justice, de la démocratie, de la sincérité, de la recevabilité, en privilégiant l’intérêt général de la nation.  Il est connu de tous que votre stratégie de préférence est le bicéphalisme partout où vous êtes pour mieux régner. Vous avez créé tous les problèmes du monde à Soulama souleymane à Banfora membre fondateur ex secrétaire général national du NTD en dressant le secrétaire provincial NTD Banfora contre lui en vue d’évincer Soulama qui a fini par démissionner du parti. Sur vos propres manœuvres il y’a avait deux sièges NTD à Banfora et vous avez inauguré en pompe le siège de votre protégé Hema Aboucar à l’effet d’humilier Soulama. L’histoire retiendra que j’ai été le seul du bureau exécutif national à refuser de partir à Banfora pour participer à un coup de force contre un camarade comme Soulama qui a même implanté le parti dans le grand OUEST du Burkina pendant que moi je dirigeais la conquête de la région du NORD avec tous les risques et les conséquences sur ma personne et mes hommes de confiance.

Votre mauvaise gouvernance à Bobo est atypique avec la valse des Coordinateurs régionaux je n’en sais combien de personnes ont dirigé la coordination en un temps record si bien que malgré les investissements colossaux en argent et en moyen roulants et vos multiples décentes en personnes à Bobo le NTD a lamentablement échoué. Au Yatenga  vos tentatives d’évincer le bureau de la section provinciale et les bureaux des sous-sections communales ont littéralement échoué devant mes hommes qui ont magistralement administré de belles gifles de démocratie et de justice à vos marionnettes et à vos courtisans qui ont finalement profité de l’amateurisme d’un candidat malheureux à la présidence de la fédération MPP/NORD pour dévier avec votre bénédiction certains militants MPP vers le NTD aux élections législatives dont le couronnement a été comme partout l’obtention d’un siège au plus fort reste.

                             Diviser pour mieux régner

Le président national du Parti aurait largué son 1er vice président régional au profit de Pierre Ouédraogo , fraichement élu député au compte du NTD au Yatenga

Dans votre logique de diviser pour mieux régner vous avez manipulé vos laquais à écrire contre certains cadres du parti ressortissants de Titao suite à l’inauguration du siège régional du NTD NORD les traitant qu’ils ne sont pas du Yatenga et par conséquent de ne pas soutenir financièrement et matériellement le NTD Yatenga, c’est du pur régionalisme et de division. Le boycott de l’inauguration du siège régional du NTD par vous-même et vos domestiques locaux de 4 communes sur 13 annonçait déjà votre esprit de servir de la division pour conquérir le Yatenga. Par cette pratique, vous avez divisé des familles des provinces, des communes et mêmes des communautés afin d’avoir leur voix. Référez-vous à vos rencontres avec vos différentes communautés à bobo et les promesses faites pour la circonstance. Beaucoup de camarades du parti ont vu leur compte supprimé du groupe whatsapp du parti pour avoir fait des éloges de certains cadres du parti dont vous ne portez pas dans votre cœur.

                      Traitements dégradants et humiliants

Camarade président souffrez dans votre peau car cet écris reflète parfaitement vos actes et vos paroles dans la gestion du parti dont tous ceux qui refusent la manipulation et le développement du culte de la personnalité sont vilipendés, humiliés, marginalisés et finissent par démissionner. Je note en passant qu’il faut être un homme libre pour poser des actes libres malgré les contraintes objectives. Donc je comprends la position des uns et des autres face aux atteintes des principes de la démocratie, des libertés, aux intégrités morales par des traitements dégradants et humiliants qui n’ont que trop duré au NTD.

Le NTD telle une révolution, est en train d’éliminer ses membres fondateurs : (SOULAMAN SOULEYMANE, Mme DRABO ZOENABO) et moi-même PRINCE OUEDRAOGO RELEOUINDE 1ER. À qui le prochain tour ? Mais aucune force n’est permanente pour persévérer dans le mal, la destruction, la division, l’oppression et la haine.

                         Gratitude à tous les camarades

Je voudrais saisir cette agréable opportunité pour réitérer ma gratitude à tous les camarades militants du NTD, particulièrement aux secrétaires généraux des communes de la province du Yatenga dont la combativité, la loyauté et l’intégrité ont fortement contribué à implanter le parti dans toutes les treize (13) communes du Yatenga malgré les hostilités de tout genre de 2015 à nos jours. Ce qui a permis au NTD d’arraché 4731 voix aux législatives au Yatenga en 2015, le propulsant au deuxième rang dans le Yatenga parmi les partis des mouvances présidentielles après le MPP.  En 2020, 9311 voix.     Je reste sensible aux efforts déployés par les comités de base et les secrétaires généraux des communes de Thiou, Oula, Tangaye, Ouahigouya, Namissiguima, Kain, Barga, Zogoré et Koumbri.

                        Hommage aux sages et aux vieux

Je voudrais rendre un vibrant hommage aux sages et aux vieux du parti en l’occurrence GUIMBRE Boukari de Silga, les responsables des 37 villages et des 15 secteurs de la commune de Ouahigouya à la population de la commune de Oula de Kain de Koumbri de Thiou de Namissiguima de Tangaye de Zogoré et de Barga.

Je salue l’honnêteté de certains membres du Bureau notamment le député BARRY ISSA DE SEBBA, le COMMISSAIRE PALGUIME SAMBARE, je marque une mention spéciale à ZALISSA KOUMARE née WILIO pour son sens de responsabilité et de la retenue.

                                      PRINCE OUEDRAOGO RELEOUINDE 1er

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *