Religion : Naaba Kiba ouvre une mosquée de vendredi à Bogoya

Le village de Bogoya dans la commune de Ouahigouya a vu le vendredi 07 février  2020,  l’inauguration d’une nouvelle mosquée dénommée mosquée de vendredi du roi du Yatenga sous le haut –patronages du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.  Cette mosquée offerte par le roi du Yatenga au village de Bogoya a été acquise grâce au Larllé Naba Tigré, ministre du Moogho naaba de Ouagadougou, président de l’Association Belwet qui a acquis le financement de l’association pour la Bienveillance humanitaire.

 

 

 

Réalisé à hauteur de  15 millions 302 mille F CFA sur une superficie de 200m2 avec une capacité d’accueil de 350 fidèles, ce joyau dénommé mosquée de vendredi du roi du Yatenga naaba Kiba, fait la fierté des habitants du village de Bogoya. Son inauguration a rassemblé des personnalités  de diverses sensibilités notamment des hauts dignitaires à l’image du président de la communauté musulmane Rasmané Sana , le frère et le fils du Cheick de Ramatoulaye , le cheicK Halidou Sana de Dablo, le président des mouvements sunnites . On notait également la présence des représentants de l’archevêque de Ouagadougou, le cardinal Philippe Ouédraogo et le président de la fédération des églises catholiques. Des autorités coutumières de Ouagadougou et de Ouahigouya étaient fortement mobilisés autour du kiba et du Larllé.

 

Un tapis de plusieurs variétés de couleurs

Un grand rassemblement de plusieurs sensibilités autour d’un lieu de culte, obligeant la première adjointe au maire de Ouahigouya Mme Sodré /Djeneba Sangarba à faire appel  à une citation de Amadou Hampaté  Ba, pour signifier que la beauté  d’un tapis réside dans la variété de ses couleurs. « Plus qu’un symbole, votre présence constitue en elle –même   une réelle source de bénédictions pour l’inauguration de cette mosquée. Elle nous conforte dans notre conviction profonde que nous devons toujours œuvrer à raffermir les relations de cohabitation pacifique afin de consolider la paix au Burkina Faso quel que soit les différences de nos points de vue ou de nos croyances religieuses » a soutenu la première adjointe au maire de Ouahigouya .

La foi donne lumière à l’acte public

Le président de l’association pour la bienveillance humanitaire Cheick Mohamed Moubarak a pour sa part souhaité vivement que cette mosquée de vendredi du roi du Yatenga soit un lieu où les musulmans pourront se ressourcer spirituellement, pratiquer leur religion et vivre dignement.« Nous espérons sincèrement que ce lieu sacré de l’islam soit un lieu de vie, un lieu d’accueil,  de rencontre, un lieu d’échanges, un lieu de convivialité, un lieu de partage pour tous les citoyens burkinabé » ajoute-t-il. Il a traduit sa conviction que tout dans la pratique du fidèle le ramène à la fraternité, à la solidarité, à la société. «  L’acte de la foi nourrit l’acte public et lui donne tout son sens. Notre identité spirituelle donne lumière à notre identité citoyenne » a fait comprendre le président de l’Association de Bienveillance humanitaire.

                           Le larllé Naba félicité pour son entregent

Le roi du Yatenga, lui , a traduit sa joie de pouvoir mettre cette mosquée à la disposition de la population de Bogoya, tout en s’empressant d’informer que ses portes sont ouvertes à tout le monde. Pour lui,  la construction de cette mosquée est un témoignage de fraternité, de liens de solidarité et du respect à autrui.  Le roi du Yatenga a traduit sa reconnaissance à Larllé Naaba Tigré pour la marque de considération qu’il a manifesté à son égard en lui facilitant la construction de cette mosquée à Bogoya. « Quand j’ai traduit mon vœux d’offrir une mosquée au village de Bogoya au Larllé naaba,   il m’est revenu une semaine après pour me  dire que ma  doléance  a  reçu une oreille attentive. C’est un homme digne  de confiance qui a le sens de la responsabilité  et de la  parole donnée » apprécie naaba Kiiba à  l’endroit du Larlé Naaba. Ce dernier à son tour confie modestement  que si cette mosquée a été réalisée, c’est grâce à la bonne foi et au  bon cœur du demandeur. « Quand j’ai appelé le président de l’association Bienveillance, il m’a fait comprendre que si je l’avais contacté  5 mn avant, je n’allais pas  avoir une   réponse positive  car selon lui,c’est 5 mn avant mon coup de file  qu’il a  reçu l’information du financement   d’une mosquée des Emirats arabes » relate  le Larllé naaba .

Célébration de la cohabitation religieuse

Traduisant sa fierté d’inaugurer  une infrastructure aussi importante chez ses oncles, le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé a avoué que plus qu’une activité religieuse, cette cérémonie se veut une célébration d’une bonne cohabitation religieuse et de coexistence pacifique. Il a souhaité que les hommes politiques  du Yatenga incarnent ces valeurs et s’alignent derrière le naaba Kiiba   pour bâtir le développement de cette localité .  Le président  de la communauté musulmane Rasmané Sana, le cheick de Dablo, Halidou  Sana, le représentant du cheik de Ramatoulaye, sont tour à tour passés à la tribune  pour chanter les louanges de  cette action du trio larllé  naaba  le roi du Yatenga naaba  kiiba et l’association de Bienveillance humainitaire . Ils ont aussi traduit leurs reconnaissances et leurs bénédictions à Alassane Bala Sakandé pour sa disponibilité à soutenir les activités promouvant la cohésion sociale, la cohabitation pacifique et le vivre ensemble. Tous ont appelé à la prière  pour que  le pays des hommes intègres puissent se débarrasser des forces du mal   Le président de l’Assemblée nationale a promis d’équiper la mosquée et de faire implanter un forage sur l’espace qui l’abrite.

            Faso nord Info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *