Route Cote d’ivoire – Banfora : Arnaque à ciel ouvert

Les compagnies de transport de passagers   empruntant  l’axe Cote d’ivoire –Burkina  Faso  vivent un véritable calvaire à partir du tronçon,  frontière de côte d’ivoire jusqu’à Banfora.  A chaque arrêt de poste de contrôle, les passagers doivent débourser une certaine somme  pour contenter les contrôleurs.

Les passagers des cars empruntant l’axe Cote d’ivoire sont régulièrement dépouillés au niveau des postes de contrôle

Nous sommes fatigués, nous ne pouvons plus supporter cette arnaque instituée au niveau  des postes de contrôle. Nous circulons tranquillement en territoire ivoirien et arrivés chez nous au Burkina Faso, on nous dépouille. Il faut que les choses changent », vocifère un passager d’une compagnie de transport  qui nous a alerté au téléphone ce matin du 12 février 2022. Il nous appelait au moment où le car était stationné  à un poste de  contrôle de police dans le village de Sobara à 20Km de Sindou.  « Nous sommes arrivés et les agents ont sommé tous les passagers (35 au total)  de descendre. Ils exigent à chacun   une somme de 2000 CFA. Nous nous sommes concertés et chacun a donné 1000 CFA, mais les agents ont catégoriquement refusé  cette somme  tant que ce n’est pas 2000 CFA pour  chaque voyageur. Ils disent qu’avec nous,  revenant  de la Cote – d’ivoire,  ils devraient prendre 3000 f par passager, parce que   ceux qui voyagent à l’intérieur du pays payent 2000fcfa »,  relate –t-il, la gorge nouée de colère.  Le hic  selon notre interlocuteur est qu’il reste deux postes de contrôle avant d’arriver à Banfora et là –bas également, ils seront soumis au même traitement.  Peste-t-il « Que tu sois en possession de tes documents ou pas, les agents s’en moquent. Tout le monde est soumis au paiement des 2000 CFA ».  A entendre les plaignants, cette pratique est courante  aux postes de contrôle à partir de la frontière de la  Cote -d’ivoire jusqu’ à Banfora, mais à une certaine époque relèvent –ils,  chaque passager déboursait 1000 CFA. Ces derniers temps, les arnaqueurs ont doublé la mise. Continuant les échanges avec les voyageurs , ces derniers nous relatent qu’ au poste de contrôle à l’entrée de Sindou , les passagers qui ne détiennent pas de pièces ont déboursé chacun une somme de 5000 CFA contre des quittances de paiement pour une validité de 24 heures , mais au poste de la gendarmerie à l’intérieur de la ville de Sindou , chacun des 35 passagers a casqué 1000 CFA . Au moment où nous tracions ces lignes , la compagnie est stationnée à un poste de contrôle à l’entrée de la ville de Banfora où les agents réclameraient également leur part . Finalement après moult explications et négociations , les passagers ont été autorisés à continuer leur chemin sans payer . « Que les militaires qui viennent de prendre le pouvoir ouvrent l’œil et le bon. Ils ont dit que plus rien ne sera comme avant alors que nous sommes en train d’aller vers le pire », s’enflamme un des passagers.

F N I

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *