Secteur 1 de Ouahigouya : Le frère du chef coutumier de Dougouri assassiné à domicile.

Le taux de banditisme tout comme celui de la criminalité est monté d’un  cran dans la ville de Ouahigouya ces derniers temps.  Un homme d’environs soixante dix ans  a été retrouvé mort assassiné à son domicile dans  la matinée du dimanche 1er juillet 2018 au secteur 1 de Ouahigouya. 

Les populations du quartier Souli, secteur 1 de Ouahigouya se sont réveillées ce dimanche 1er juillet 2018 dans une très grande tristesse et de psychose totale. Pour cause, un sexagénaire, du nom de Emile Ouédraogo,  retrouvé mort par assassinat à son domicile. En effet, c’est dans la nuit du Samedi 30 Juin au Dimanche 1er Juillet cet homme ,  frère du chef coutumier actuel du village de Dougouri, dans la province du Loroum a été assassiné chez lui. Selon un membre de la famille que nous avons rencontré, le regretté a quitté le domicile de son frère de la famille royale de Dougouri , Emmanuel Ouédraogo dit « TADJI », lui aussi décédé le vendredi  29 Juin 2018. Ce dernier était précédemment le Chef  coutumier du village de Rasko, dans la province du Zondoma.

L’assassinat est intervenu au moment où il rentrait chez lui à domicile au secteur N°1.

L’assassinat de Monsieur Emile Ouédraogo est intervenu au moment où il rentrait à domicile au secteur N°1 de la ville.  Le grand frère,  décédé la veille de ce drame à Ouagadougou dont la dépouille sera transférée le vendredi 5 juillet dont l’inhumation est prévue pour la dimanche 8 juillet 2018. C’est  feu Emile Ouédraogo qui était au four et au moulin pour l’organisation de l’enterrement de celui dont on pourrait qualifié de « confident ». Malheureusement, lui-même sera assassiné quelques temps heures après le décès de son frère, la nuit de ce samedi 30 juin au dimanche 1er juillet 2018.  A en croire toujours notre source, les auteurs de l’ignoble acte l’auraient ôté la vie par bastonnade avant de l’enfermer dans sa maison et s’éclipser dans la nature. C’est le matin, après de vains appels, que les membres de la famille ont trouvé son corps ensanglanté. Après la basse besogne, ses assassins l’ont enfermé et n’ont emporté avec eux que les clés de la maison et ses téléphones.

S’agit-il d’un règlement de compte?

Face à un tel fait, l’on s’interroge sur  les mobiles exacts d’un tel assassinat après la mort de son frère en l’espace de 24 heures. S’agit-il d’un règlement de compte? Espérons que les enquêtes permettront de mieux comprendre ? Ce triste fait nous rappelle l’assassinat de la jeune élève-maîtresse du nom de Ladifatou Bélem, poignardée et retrouvée morte le 2 octobre 2015 alors qu’elle était sortie dans la soirée avec son copain. Un autre fait semblable, c’est l’assassinat de Adèle Odi, élève de classe de 1ère à Ouahigouya en son temps.  Elle avait  été retrouvée morte par assassinat  le jeudi 11 février 2016, à Oufré, secteur n°11 de la ville.

Faso-nord.info

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *