Site d’or de Sabouna/ Yatenga : 3 morts et des blessées au sein de la communauté nigériane

Les orpailleurs du site d’or de Bamba, village de Sabouna dans la commune de Barga ont assisté à un incendie des huttes d’habitations en secco des filles  de la communauté nigériane dans la nuit au 14 au 15 mars 2019. Le bilan est de trois morts, des blessées et des dégâts matériels.  

Localité située à une trentaine de kilomètres de Ouahigouya, chef lieu de la région du nord, ces filles de nationalité nigériane y sont et exercent diverses activités.  Selon une source jointe sur place, c’est autour de 3 heures du matin que l’incendie a pris  les maisons et paille. Les autres  ont assisté impuissamment à la mort trois de ces trois entre les griffes du feu.  Si l’origine exacte de feu reste à déterminer, le feu serait partit d’un court circuit des files des batteries solaires qu’elles utilisent dans les maisons en paille. Certaines sources évoquent l’explosion de bouteille de gaz,  mais cette piste reste très mince au vue l’heure de l’incendie.

Une réelle pratique de prostitution déguisée

Avec leurs habitats situés à l’écart du site proprement dit, tout porte à croire qu’elles font de la prostitution dans ces habitations. On se rappelle que quelques mois avant ce drame du 15 mars , les filles faisaient ouvertement la vente du plaisir aux chercheurs du métal jaune de ce site. Elles ont vu l’opposition totale des habitants, stipulant des raisons d’us et coutumes de la localité. Cette forme de  vente de charme ouverte sur le site serait interdite sur l’aire du site. Le départ de prostitués a donc été demandé.

Et c’est ainsi qu’elles sont revenues sous la forme déguisée de gérantes de maquis ou kiosques tout en profitant faire leur vrai métier sur le site, la prostitution .Trois filles mortes calcinées, des blessées et des dégâts matériels, c’est le triste bilan de l’incendie au sein de cette communauté. Respectivement âgées de 48 ans, 41 ans et 28 ans, ce sont des corps complètement calcinés qui ont été inhumés en présence d’une mission d’au moins sept personnes venues de l’ambassade du Nigéria à  de Ouagadougou.

C’est avec le concours du préfet de Barga et des autorités communales de la commune avec l’appui des orpailleurs que l’inhumation  a été faite sur place avec l’autorisation de l’autorité judiciaire.  Une fois de plus, ce drame appelle à plus de prudence et vigilance dans l’utilisation des bouteilles de  gaz et autres types d’outils susceptibles de provoquer des incendies.

Faso nord info

Image d’illustration

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *