Soutien aux FDS : Au Lorum, une contribution minimum de 100fcfa, demandée aux élèves

Le Haut-commissaire de la province du Lorum Djibril Bassolé a présidé le jeudi 18 février 2021 le lancement de la cérémonie de la deuxième édition, l’opération collecte de fonds pour le soutien des forces de défense et de sécurité. Une initiative du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et la Promotion des langues nationales

Le top de départ de l’opération de souscription

Allocutions, souscriptions séance tenante, le lancement de cette deuxième édition de collecte de fonds au bénéfice des forces de défense et de sécurité incarnait une valeur hautement symbolique. En ces temps où le vivre ensemble et la cohésion ensemble sont troublés   à cause des attaques des terroristes, quoi de plus important que de magnifier la solidarité et le partage.   Événement d’une très grande portée, la population du Lorum, le monde éducatif et les personnes de ressources tels les religieux et les coutumiers, les directeurs et chefs de service n’ont pas voulu se le faire conter. Face à cette foule des grands jours, le Haut-Commissaire de la province du Lorum, Djibril Bassolé a relevé qu’au-delà, du clin d’œil à l’endroit de ceux commis à la   protection des citoyens et l’intégrité du territoire, il convient de se servir de cette occasion pour magnifier les valeurs de la solidarité, de l’esprit d’entraide et du patriotisme. Il a salué cette vision d’inculquer ces valeurs aux élèves dès le bas-âge par leur participation à cette campagne de collecte.  

                                                Des veuves et des handicapés sans espoir,

. “Nous avons en notre sein de milliers de personnes déplacées, des orphelins, dû terrorisme, des handicapés et des veuves qui sont sans espoir. Dès lors, nous devons avoir une pensée envers ces familles en s’investissant ardemment dans le don” a signifié le représentant de l’Etat au Lorum.

Pour le directeur provincial de l’éducation post-primaire et secondaire du Lorum, Souleymane Ouermi, la 1ére édition de la collecte de fonds en soutien aux FDS a connu un succès et cette dernière se veut plus novatrice. Pour lui, il faut nécessairement ériger la solidarité et l’assistance mutuelle comme antidote contre les exactions des forces du mal. Phénomène que nous sommes appelés à vivre avec, il sied que les élèves, adultes de demain se nourrissent très tôt des stratégies de résilience.

                                                 Une collecte de plus de 150 000 f                                                                   

il est demandé à chaque élève d’accorder une somme minimum de 100 CFA

Pour permettre l’atteinte de l’objectif visé, Souleymane Ouermi a plaidé à ce que chacun élève offre une contribution de 100 FCFA au minimum. Les enseignants sont chargés de coordonner la collecte sur le terrain. Les ressources collectées devront étire transmises au plus tard le 31 mars 2021.

 Donnant l’exemple, le Haut-commissaire, les directeurs et chefs de service, les autorités coutumières et religieuses, les enseignants ont sur place mis la main à la poche. Ce qui a permis de rassembler cent cinquante mille neufs cents cinquante (150950) CFA

La province du Lorum fait partie de celles les plus touchées par les attaques terroristes avec comme bilan de nombreuses personnes tuées et plus de 3000 déplacés. 

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *