Teelba à Ouahigouya : 202 millions CFA consacrés aux droits des déplacés internes

Le maire de la commune de Ouahigouya, Boureima Basile Ouédraogo et ses collaborateurs ont effectué le mercredi 17 mars 2021 une tournée sur les sites abritant des actions du projet d’appui au relèvement des déplacées internes de Ouahigouya dénommé (Teelba)

Des bâtiments de trois classes entièrement équipés à l’école Mandina sur la route de Youba, à Wend-konta B au secteur 10 de Ouahigouya, à Tougzagué B secteur 13, l’école Gondologo B secteur 12, et l’école Siguivoussé B, secteur 14, le projet Téelba a fortement investi dans le secteur de l’éducation pour faciliter l’accès à l’éducation aux   enfants des déplacés internes.

Dotation de fournitures scolaires et formations professionnelles

Au cours de cette sortie du mercredi 17 mars 2021, le maire Boureima Basile Ouédraogo a pu faire le constat de la qualité des infrastructures et de la fierté des habitants des zones bénéficiaires d’acquérir ces investissements. Le projet a également octroyé des fournitures scolaires à 1000 élèves et payer la scolarité de 25 d’entre eux. En dehors de l’enseignement classique, Téelba a inscrit 25 jeunes en formation professionnelle de courte durée. Trois centres d’alphabétisation ont été ouverts avec pour résultat l’alphabétisation de 90 femmes leaders.

                                        Droits civiques

Concernant la promotion des droits civiques des déplacés, le projet a fait établir des pièces d’état civil et fournir 68 cartes nationales d’identité.

La promotion des droits socio-économiques des réfugiés s’est matérialisée par l’octroi de subventions et de micro-crédits pour la réalisation d’activités génératrices de revenus.

                               Vivre dignement

Apprenante dans un centre d’alphabétisation et bénéficiaire d’un financement pour initier une activité génératrice de revenus, Salimata Maiga multiplie les remerciements à l’endroit des bailleurs du projet Teelba et des autorités communales. Elle reconnait que cet accompagnement leur a permis de s’occuper et de se procurer de moyens pour vivre dignement.

Inscrite en coupe couture, Mariama Konaba dit avoir appris les rudiments nécessaires pour réparer et coudre de nouveaux habits.

                                  Renouveler le projet

 Elle plaide pour la reconduction du projet pour permettre le perfectionnement des connaissances des bénéficiaires de la première phase et le recrutement de nouveaux apprenants. Actuellement elle croise les doigts espérant acquérir une machine à coudre pour rentabiliser ce qu’il a appris au cours de la formation en couture

                         Hygiène et assainissement

Au titre de l’assainissement et de l’hygiène, l’amélioration du cadre de vie et de la santé des victimes de l’insécurité, le projet a réalisé 15 latrines familiales sur trois sites, octroyé des lampes solaires à 150 femmes. 20 séances de sensibilisation ont été organisées sur l’hygiène et l’assainissement. Des contrats ont été signés avec deux pharmacies et un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) pour une assistance sanitaire au profit de 50 familles.

                                   Cadre de concertation

Autres activités majeures de ce projet, la formation des agents communaux impliqués dans la mise en œuvre du projet, la création d’un cadre de concertation regroupant l’ensemble des structures intervenant dans la prise en charge des déplacés internes, l’actualisation périodique du nombre des déplacés.

Faisant le bilan de sa tournée dans les écoles nouvellement construites et sur les sites des déplacés, le maire Boureima Basile Ouédraogo dit avoir bien pris la mesure de la pertinence des réalisations de ce projet.

                        Des activités entièrement réalisées

En plus de leurs importances, il se réjouie de constater que les actions prévues ont été presque réalisées. Selon le patron du conseil municipal de Ouahigouya, le projet Téelba, c’est du concret, c’est pourquoi il plaide pour son renouvellement pour permettre la pérennisation des acquis et l’augmentation du nombre des bénéficiaires directs.

                                  Objectifs atteints

« Le projet tire à sa fin et ce que nous avons vu sur le terrain nous convainc que les objectifs que nous nous sommes fixés au départ ont été atteints » apprécie le coordonnateur du programme de coopération Chambéry -Ouahigouya, Georges Badolo.  Parent d’élèves et porte-parole des déplacés, Abdou Kader Maiga reléve que l’impact de ce projet est visible et palpable en ce sens qu’il a permis aux enfants de poursuivre leur cursus scolaire, aux jeunes et des femmes d’apprendre des métiers.

Ce sont, clame -t-il, des investissements qui apportent un changement dans la vie des bénéficiaires.  « Même quand nous repartirons chez nous, nous disposons de nouvelles compétences qui nous permettront d’entreprendre et de nous procurer des revenus » soutient le porte-parole des bénéficiaires   

                                        Fin du projet

Ce projet d’appui au relèvement des déplacés internes de la commune de Ouahigouya et renforcement de la gouvernance locale dénommé « Teelba » mis en œuvre par la commune de Ouahigouya est le fruit de la coopération -Chambéry-Ouahigouya, financé par le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et la ville de Chambéry. Ce projet qui a commencé en mars 2020 vient de prendre fin.

Gildas w Salo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *