« Téelba » à Ouahigouya : Pour une synergie d’actions avec les autres partenaires.

Dans le cadre de la prise en charge des personnes déplacées dans la commune de Ouahigouya, la dite commune et l’Association Chambéry-Ouahigouya à travers l’association de coopération et de développement des initiatives locales (ACDIL) mettent en œuvre un projet dénommé, projet d’appui au relèvement des déplacés internes de la commune de Ouahigouya et renforcement de la gouvernance locale « Téelba ». Pour éviter la cacophonie dans la mise en œuvre des activités par les différentes structures intervenant sur les mêmes sites, l’équipe chargée de la mise en œuvre du projet et les autorités communales ont jugé utile de lancer le débat au cours de cette deuxième session du cadre de concertation. Elle s’est tenue dans la salle de réunion de la police municipale de Ouahigouya.

ce fut l’occasion pour les différents acteurs de partager leurs activités conduites sur les différents sites abritant les déplacés dans la commune de Ouahigouya

Réunir autour d’une mème table tous les acteurs intervenant en faveur des personnes déplacées internes dans la commune de Ouahigouya en vue de partager des informations sur les actions de chaque acteur et d’agir en synergie, c’est en substance l’objectif global de cette 2éme session du cadre de concertation tenue ce 18 février 2021. Ce conciliabule a été l’occasion pour les intervenants au profit des personnes déplacées de mieux se découvrir et se connaitre, de partager des informations, de vérifier la cohérence des actions au profit des personnes déplacées. Certaines de la plus de la vingtaine des structures qui ont pris part à la rencontre ont présenté leurs activités.

                                                   Agir en synergie

Le directeur en charge des services de l’éducation et de l’action sociale à la mairie de Ouahigouya a salué le fort engagement de nombreuses structures à faciliter l’installation et la prise en charge des personnes déplacées internes

 Au finish les participants ont proposé des stratégies qui puissent permettre d’agir en synergie pour garantir l’efficience et l’efficacité des interventions. Pour le directeur des services de l’éducation et de l’action sociale, représentant le maire de la commune de Ouahigouya,Boureima Basile Ouédraogo,  ce cadre de concertation qui tient sa deuxième session a été  crée sur recommandation du projet « Téelba » et   mis en place par un arrêté communal précisant sa tenue tous les 3 mois . Il informe qu’à la date du 31 décembre 2020, la commune de Ouahigouya enregistrait 21128 personnes déplacées installées sur 4 sites. « Et ce chiffre a sans doute connu une hausse au regard des récents évènements survenus dans d’autres localités et qui ont engendré l’arrivée de nombreux autres déplacés internes » prévient Abdou-Dramane Ouédraogo. 

                                                  Des membres du cadre

Il s’est réjoui de l’engagement de plusieurs structures à faciliter l’installation et la prise en charge de ces nouveaux hôtes de la cité de Naba -Kango. Entre autres structures membres de ce cadre de concertation, il y a  l’Organisation internationale pour la migration (OIM), l’ONG EDUCO, Terre des Hommes, HCR, le PAM, croix rouge, Intersos, Action contre la faim, Unijed /Afrique, Plan -Burkina, ACTED, Save the children, médecin sans frontière, Solidarité internationale, Conseil danois pour les réfugiés, Chambéry -Solidarité internationale. En plus des membres du bureau du conseil municipal y prennent part également des responsables des services techniques de la mairie, des directions provinciales et régionales en charge de l’action humanitaire, le préfet de Ouahigouya et des représentants des personnes déplacées sur les sites d’accueil et dans les familles.

                                                    Trois axes d’intervention

Ils ont promis l’adoption de stratégies pour mettre en synergie leurs actions

Pour le projet « Teelba » dont la mairie assure la maitrise d’ouvrage, Le directeur en charge de l’éducation et de l’action sociale a décliné ses axes d’intervention. Il s’agit de l’amélioration de l’accès des populations déplacées aux services essentiels (santé, éducation et formation) avec l’amélioration de ces services pour les populations locales. Le deuxième axe de ce projet indique-t-il mise sur le relèvement économique des familles déplacées et particulièrement des femmes à travers l’appui à la mise en place d’activités génératrices de revenus (AGR). Le 3éme axe porte sur le renforcement des capacités techniques et matérielles du service action sociale de la mairie afférente à l’organisation et l’accueil des personnes déplacées internes.

Le projet Téelba faut-il le rappeler, mis en œuvre par l’association -Chambéry -Ouahigouya et la mairie de Ouahigouya a été financé par le Centre de crise et de soutien du ministère Français des Affaires étrangères et la ville de Chambéry.

Gildas Wendkuni Salo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *