TGI-Ouahigouya : Le procureur propose 24 mois de prison ferme contre l’auteur d’un accident mortel

De retour de Ouahigouya pour Ouaga, il cause un accident qui a coûté la vie à deux usagers de la route et risque d’écoper 2 ans de prison ferme et une amende de plus d’un million de FCFA.

Appelé à la barre ce 9 juin 2021, B.A, 46 ans, doit répondre de cinq chefs d’inculpation à lui reproché. En effet, il est tenu de se défendre sur : défaut de maîtrise, excès de vitesse, conduite à l’état d’ivresse, dégradation de biens mobiles et homicides involontaires, retenus contre lui par le Procureur du Faso. Des faits, il ressort que B.A, domicilié à Ouagadougou et natif d’un village de Ouahigouya, après un bref séjour auprès des siens, voulait regagner la capitale cet après-midi du 11 avril 2021. Mais avant de démarrer sa voiture highlander, B.A s’est offert une bouteille d’alcool  dont la teneur d’alcool est de 2%. Jusque-là tout va bien, sauf qu’arrivé à la hauteur du village de Rom, son véhicule heurta mortellement O.M et O.S. Selon les explications du mis en cause, c’est quand il est arrivé à cette bourgade qu’il a croisé deux usagers qui venaient dans le sens contraire de sa trajectoire. Ayant remarqué que ces deux individus causaient, il a d’abord attiré leur attention à l’aide de ses phares, puis des klaxons avant de vouloir les éviter en manœuvrant son engin dans sa trajectoire gauche. C’est en ce moment précis que les deux victimes l’ont rejoint, heurtant violemment la voiture.

                          Conduite de plus de 50Km /heure en agglomération

 Pour le confondre aux faits, le procureur lui demande s’il a respecté le code de la route qui limite la vitesse à 50 km/h en agglomération. L’inculpé avoue ne pas connaître la vitesse exacte puisqu’il était dans la panique. Le ministère public soutient qu’au regard de l’état irrécupérable du bloc moteur de la voiture, la réglementation n’était pas respectée. De plus, les constats d’usage faits par la police révèlent qu’une bouteille d’alcool vidée a été retrouvée dans le véhicule. Ce qui laisse croire que sieur B.A était en état d’ivresse. Mais, celui-ci rassure que ladite bouteille appartiendrait à un de ses proches qui devait la remettre au propriétaire en ville. La seule bouteille qu’il a consommée a un goût citron et sa teneur en alcool est en dessous de celle retrouvée dans sa voiture. Après l’exposé des faits, B.A est reconnu coupable. En répression, le Procureur du Faso propose une amende de plus d’un million de FCFA assorti de sursis et 24 mois de prison ferme. Le délibéré est prévu pour le 16 juin 2021.

I.K.N

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *