Tournoi de la solidarité à Bissigaye : Bassaouassa s’offre le trophée.

Initiée par des jeunes de Bissigaye et portée  par le directeur de l’Association pour la Relance culturelle et Artistique Nouvelle (ARCAN), Rakiswendé Germain Ouédraogo, la première édition du tournoi de la solidarité a pris fin le samedi 25 septembre 2021 avec la finale qui a opposé l’équipe de Bissigaye A à celle de Bassaouassa.   « Promotion de la cohésion sociale », c’est  le thème de ce tournoi de football   placé sous le parrainage de l’Attaché de Santé en Soins Obstétricaux –gynécologie,  Saibou Sawadogo.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dès le début du jeu, chacune   des deux équipes a affiché sa ferme  détermination de remporter le trophée de    cette première édition.  L’équipe de Bassaouassa  a ouvert le score à la 17eme minute. Profitant d’un coup franc, l’équipe de Bissigaye égalise.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les deux finalistes se tiennent au coude à coude durant  la première partie du temps règlementaire. Elles n’ont nullement pu se départager  à la deuxième mi-temps.  Il a fallu passer par les tirs aux buts pour choisir le vainqueur. 

Au finish  l’équipe de Bassaouassa s’impose pour avoir réussi plus de tirs que son adversaire. Elle repart avec  le trophée, un jeu de maillot, un ballon et la somme de 50 000F. L’équipe de Bissigaye A, deuxième de cette première édition bénéficie  d’une  somme de 30 000F, d’un jeu de maillot  et d’un ballon.

Différents prix spéciaux octroyés.

Des équipes qui ont fait bonne figure à cette première édition  ont reçu des prix spéciaux.  Les équipes de  Komsilga et  Saye respectivement classées 6éme  et 5éme ont reçu chacune une somme de 10 000 et un ballon. 

Occupant le 4eme rang, Bissigaye B s’est contentée d’une somme de 15000 f et d’un ballon. Classée 3eme Kouri est repartie avec une somme de 20 000 CFA et un ballon.  L’équipe de Kouri a reçu le prix  fairplay.  Bissigaye A s’en sort avec les prix du meilleur joueur et du meilleur buteur

                                          L’adhésion  des chefs coutumiers

Les chefs coutumiers des différents villages ont marqué leur intérêt et leur adhésion  à travers leur présence à la finale de cette  première édition. Pour Naba Koutou, chef de Namssiguia, le football est un facteur  de cohésion social,  de vivre ensemble et de frottement entre les  jeunes.

Le Naba Koutou de Namssiguia a traduit ses bénédictions aux promoteurs du tournoi

Après avoir manifesté sa joie pour l’initiative, il a souhaité  une bonne santé, de la force et du courage aux organisateurs afin qu’ils œuvrent à ce que cette compétition s’impose et brille dans cette localité.  

Une première édition encourageante

Germain R Ouédraogo a félicité l’esprit de flair play qui a prévalu durant toute la compétition

A entendre le promoteur du tournoi, Rakiswendé Germain Ouédraogo,   cette première édition a été un succès. Il précise que tous les matchs ont été disputés dans une ambiance conviviale «  il n’y a pas eu de disputes ni de problèmes particuliers  » se réjouit-il.

Ce tournoi de la solidarité a été des moments de communion et de partage

Il trouve  que cette compétition a permis aux populations de communier, aux jeunes de s’occuper et de s’épanouir «  Ce fut  des occasions de brassage entre des communautés » s’exclame-t-il.  Le parrain de cette édition, l’Attaché de santé, Saibou Sawadogo  partage les mêmes sentiments,   avouant  éprouver  une satisfaction à l’issue de ce tournoi.

L’attaché de Santé Saibou Sawadogo a traduit son engagement à accompagner d’autres éditions de ce tournoi afin de renforcer la cohésion et la solidarité au sein de la population de la localité

Il a traduit son engagement à faire en sorte  que les prochaines éditions se tiennent dans de meilleures conditions. Saluant  les valeurs de solidarité, de cohésion  sociale et de la culture de la paix prônées tout au long de ce tournoi, il a rappelé aux jeunes la nécessité de faire en sorte que ces valeurs les habitent dans leur vie quotidienne.

                                                                                    Gildas Wendkuni Salo    

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *