Village de Baribsi dans le Passoré  : Le pasteur expulsé,les portes de son église fermées .

Esaie Sawadogo , pasteur officiant dans le village de Baribsi  dans la comune de La-Todin  a été expulsé du dit village  le dimanche   20 mai  2018 . Son malheur c’est d’avoir accusé la population du  vol de son chien  pour des rites. En plus de son expulsion du village , les portes de l’église dans laquelle  il communiait avec les fidèles ont été barricadées à l’aide d’arbres épineux.

Les bisbilles  entre le pasteur Essaie Sawadogo et les habitants du village  de Baribsi situé à 6 km de La-Todin ont commencé le vendredi 18 mai 2018 . Ce jour là , il aurait fait le constat de la disparition  de son chien et il a vite désigné les coupables .  Son regard s’est porté vers la population qu’il accuse d’avoir volé le chien pour des rites . Selon les explications du conseil villageois de développement CVD et du conseiller , Essaie Sawadogo a fait le tour  de plusieurs concessions du village à la recherche son chien  sans que personne ne lui pipe mot .   Cette tournée n’ayant pas donné de résultat , il aurait déclaré à qui veut l’entendre qu’il fera appel aux forces de sécurité   pour l’aider à retrouver le chien .   . Le lendemain  , ceux indexés comme les voleurs du chien  constateront que l’animal  est de retour chez son propriétaire   .   Attendant des excuses  de la part de   l’homme de Dieu  en vain , les patriarches du village ont envoyé des missionnaires qui sont partis   lui signifier  la gravité de cette accusation gratuite   .  Comme s’ils ont trouvé  un bon prétexte pour se débarrasser d’un hôte  dérangeant , les envoyés ont encerclé l’église  pour prouver au maître des lieux qu’ils ne sont pas venus pour s’amuser . Perspicace  , le pasteur a pu éviter l’irréparable en s’extirpant   pour aller trouver refuge à la gendarmerie de La- todin . Constatant son absence  ses  bourreaux ont pris le soin de fermer l’église, jurant qu’ il   n’y mettra  plus pied dans le village . Informées les autorités administratives et sécuritaires de la province du Passoré ont effectué un déplacement sur les lieux afin de calmer les esprits .   De la gendarmerie , l’indésirable pasteur a rejoint  Arbollé , sa commune d’origine en attendant la suite qui sera donnée à l’affaire . Selon certaines sources , c’est la deuxième fois qu’un pasteur est expulsé du village de Baribsi.

Faso.nord.info

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *