Village de Sassa dans le Passoré : Un boulanger appréhendé par les Koglwéogos

Les Koglewéogo de Sassa, village de la commune de Yako ont mis la main le dimanche 28 octobre 2018 sur un voleur de mouton.  Obligé  d’avouer   son forfait   après   une correction des Kolgwéogo , l’incriminé a été libéré le lundi 29 octobre  contre payement d’une somme de 150000  F CFA  .

 

 

Agé de 22 ans,  celui  qui est tombé dans les mains des Kolwéogos , appelés éperviers verts dans la  localité venait à peine d’être engagé dans une boulangerie à Yako . Venu de la Côte d’ivoire, il  avait loué une maison dans la ville de Yako dans laquelle il habitait. On ne comprend pas pourquoi BK qui a même bénéficié d’une moto   quand il a été engagé dans la boulangerie  a choisi de se mettre dans ce pétrin. Comble de l’irresponsabilité c’est avec la moto en question qu’il a opéré le vol du mouton.  Il a avoué  avoir soutiré frauduleusement des baguettes de pain à l’insu de ses responsables.

Alpagué  par les Wipsé de Sassa, BK après un interrogatoire serré et une bastonnade a expliqué les circonstances dans lesquelles, il a commis le vol.   Estimant qu’il a reçu une punition  à la hauteur de son forfait, les Kolgwéogo lui ont fait payer la somme de 150 000 F CFA.  La somme encaissée,  le délinquant a été libéré.  Le chef des Koglwéogo semble dire que la méthode la plus efficace  pour faire rendre gorge aux voleurs  est la bastonnade. Selon lui le patron des Kolgwéogo de Sassa,  quand il s’agit des jeunes, le meilleur moyen pour  les dissuader  c’est de les corriger   comme il se doit. Il invite  l’Etat à donner les moyens aux Kolwéogo afin qu’ils puissent mettre  à terme le grand brandisse qui ne cesse de se développer dans les différentes localités du pays des hommes intègres.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *