Village de Tindila au Passoré : Une histoire de sorcellerie effrite le vivre ensemble

Le village de Tindila situé à 18 km de Yako, chef-lieu de la commune a vécu une ambiance délétère le samedi 09 janvier 2021.

 15 personnes, des hommes et des femmes, accusés de pratique  de sorcellerie  ont été bannies du dit village. Dans cette histoire où les non-initiés ont du mal a maitrisé les tenants et les aboutissants, ce serait la mort d’un albinos qui a mis le feu aux poudre.  

Après avoir soumis des suspects aux rites du Tinsé, (une pratique pour les  confondre), une dame et sa fille auraient avoué être des vendeuses d’âmes. Les révélations colmatées suite aux rites du Tinsé se sont soldées par un mécontentement d’une grande partie d’un village qui voulait en découdre avec les prétendus sorciers.

Il a fallu l’intervention  des forces de sécurité pour sortir les « bannis » d’une fatwa populaire. Les faits de sorcellerie ont la peau dure dans la province du Passoré. Les accusations sont monnaies courantes  et conduisent à des vindictes populaire et des suicides.  Difficile cohabitation entre tradition et modernité. Malgré les nombreuses lois adoptées et condamnant la sorcellerie, dans certains villages de cette province, les garants de la tradition jugent et condamnent au grand dam des défenseurs des droits humains et des acteurs des institutions judiciaires.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *