Visite du HCRUN au Yatenga Naaba Kiiba : Retour aux sources pour une véritable réconciliation

Le Haut Conseil pour la Réconciliation et  l’Unité Nationale (HCRUN)   avec sa tête son président, l’Ambassadeur Léandre Bassolet  était à Ouahigouya le samedi 04 juillet 2020 pour des échanges avec le roi du Yatenga. Cette mission se situe dans le cadre des vastes consultations entreprises par le HCRUN pour recueillir des préoccupations, des  avis et des conseils  pour asseoir les bases d’une réconciliationvéritable.

Lors de la visite au Yatenga Naaba Kiiba

Après  les usages protocolaires, le président  du (HCRUN)  Léandre Bassolet   a situé le contexte  de sa visite  à savoir présenter  le travail confié à son institution et les contributions attendues des différentes  couches sociales. La principale tâche du HCRUN selon son  premier responsable  est de contribuer à la création de conditions favorables à la réconciliation et à l’unité nationale, à la cohésion sociale, éléments essentiels  pour garantir la paix, la stabilité et le développement durable de notre cher Faso.  Attaché  et respectueux  des  valeurs prônées par la chefferie coutumière  ,le diplomate à la retraite ,  Léandre  Bassolet   estime  que ceux chargés de la   perpétuation de  ces valeurs doivent être écoutés et impliqués  dans cette recherche de voies et moyens  pour une réconciliation inclusive et  acceptée de tous. 

Circonscrire les voix discordantes  

Le président du HCRUN , Léandre Bassolet pour la vraie réconciliation des fils et filles de ce pays

 «  Quand nous parlons de chefferie coutumière, cela nous renvoie à nos valeurs traditionnelles, à notre culture. Ce sont des valeurs qui ont permis à nos sociétés de transcender ce qu’elles ont vécues comme difficultés  et nous devons tirer  avantage de ces valeurs là pour nous mettre au-dessus des difficultés auxquelles nous sommes actuellement confrontées» a soutenu Léandre Bassolet .  Les chefs coutumiers jouissant d’une bonne aura, d’une forte considération et d’une bonne écoute, le président de la HCRUN se convainc que leur implication  dans la mise en œuvre de la réconciliation nationale  pourrait  permettre de rapprocher certaines positions discordantes et d’apaiser   des cœurs.

Bonne foi des acteurs politiques

Photo de famille avec le Roi du Yatenga

Appréciant la démarche, le roi du Yatenga a laissé entendre que  le rôle majeur   du garant de la tradition qu’il est,  est   d’œuvrer à la bonne entente entre les membres de sa communauté, de veiller à  leur bien-être et au  respect de la cohésion sociale. Assumant  une telle responsabilité, Il ne peut se soustraire  de cette quête  d’une véritable réconciliation entre les fils et filles de ce pays  «  C’est à cœur blanc que je vous parle, je suis très âgé, ce que je veux pour ce pays c’est la réconciliation véritable, il faut que les leaders de ce pays se parlent  sans langue de bois, en impliquant toutes les couches sociales sans ségrégation. C’est en cela que nous pouvons tendre vers une  paix sociale  véritable  et à   l’unité nationale, gage de réconciliation véritable »  conseille Naaba Kiiba. Comme s’il en avait gros sur  le cœur, il  supplie les  hommes politiques  de faire preuve de bonne foi pour cultiver la bonne entente au sein de la population.

Retour aux sources

Le Yatenga Naaba Kiiba satisfait de la démarche de l’équipe du HCRUN

«  Ce que nous vivons aujourd’hui commande que nous fassions un retour  aux valeurs qui ont servi à résoudre des difficultés de par le passé. Donc, c’est ce qui nous pousse à venir auprès des chefferies coutumières afin qu’elles partagent avec nous les valeurs qui ont fait leurs preuves. En cela, nous pourront reconstruire notre vivre-ensemble et la cohésion sociale » a réitéré, le président du HCRUN,   Léandre Bassolet. Il a fait comprendre que les consultations touchent aussi les leaders politiques, les responsables des  syndicats et d’organisations de la société civiles, les leaders religieux, les dignitaires de l’armée  et toutes personnes  à même d’apporter  des conseils, de relever des préoccupations et de faire  des   propositions constructives.Il a informé que les contributions recueillies feront l’objet d’une synthèse après la tournée pour  une exploitation judicieuse dans le sens  de  vaincre  les rancœurs et les divisions qui minent la cohésion sociale et le vivre ensemble au sein de la population Burkinabé

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *