Visite du président du Faso à Ouahigouya : Les médias indésirables

Le président du Faso a effectué une visite dite privée à Ouahigouya ce samedi 15 aout 2020. Les organisateurs et les forces de défense et de sécurité ont fait preuve d’une extrême vigilance pour contenir toutes velléités des hommes de médias d’engranger quelques informations ou de faire des prises de vue.

« C’est une visite privée, nous ne pensons que la presse soit la bienvenue à cette visite du président. Si c’était le cas, vos rédactions en allaient être informées. » Nous as rétorqué certaines autorités quand nous avons voulu nous enquérir  des dispositions à prendre pour couvrir le chronogramme d’activités du président du Faso.  Au lieu de l’accueil du grand visiteur  à la sortie de la ville où nous nous sommes déportés, les conseils étaient stricts. Pas de photos ni avec un appareil photo avec moins avec un téléphone  portable.  L’on notait  une mobilisation des forces vives de la région avec une présence remarquée de certaines personnalités comme  le ministre  d’État , ministre de la Défense et des Anciens combattants , Cherif Moumina Sy , le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles , Salifou Ouédraogo et le gouverneur de la région du Nord Justin Somé . Après les salutations d’usage à l’accueil avec les officiels, le cortège  du président s’est ébranlé vers le domicile du roi du Yatenga, Naaba Kiba. En ces lieux,  uniquement  les chefs coutumiers et les officiels avaient accès à la cours. Tous ceux dont le comité d’organisation n’était pas au courant de la présence sont tenus  à la distance. L’entrevue entre le président et les chefs coutumiers s’est effectuée dans un palais royal,  les portes bien fermées. Après quelques temps d’échanges  dont la substance a été  l’appel à une forte contribution des chefs coutumiers et traditionnels  pour une réelle cohésion sociale et leur implication et surtout leur prière  pour venir à bout du terrorisme,  Cap au domicile de feu Salifou Diallo où le président du Faso s’est incliné sur la tombe de l’illustre défunt avant de sacrifiier à la salutation de la mére de ce dernier , appélé à Dieu tout dernièrement le jour de la fête de la tabaski . Le président s’est ensuite installé  à  la résidence de l’opérateur économique Saidou Mahamady Ouédraogo, fils du richissime Amadé Bangré où il a  reçu   tour à tour les différences couches sociales particulièrement les communautés religieuses, les corps constitués et autres. Selon certaines sources, il se susurre que le bitumage des axes routiers Ouahigouya-Tougan, Ouahigouya- Djibo, Ouahigouya–Séguenga–Kongoussi, l’accélération des travaux pour l’approvisionnement de la ville de Ouahigouya en eau potable à partir du barrage de Guitti ont été les grands points des échanges entre le président du Faso et ses interlocuteurs. C’est aux environs de 15 h 00 que le président a rebroussé chemin. Après un premier arrêt à Gourcy, capitale du Zondoma où il a salué le chef de Gourcy et sa suite, Roch Marc Christian a encore marqué un second à son retour à la résidence du directeur général, de la caisse nationale de sécurité sociale pour des échanges avec les forces vives de la province du Zondoma.

 Source : Obs.com

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *