Yatenga : Le village de Dinguiri mobilisé pour doter son CSPS d’un nouveau bâtiment

L’union Kogl-Zanga, regroupant ressortissants, amis et sympathisants de l’un des plus grands villages de la commune de Barga au Yatenga, à savoir Dinguiri, dans un souci de contribuer au bien-être de la population a initié la construction d’un bâtiment au sein du Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) de la dite localité, il y a de cela quelques mois. D’un montant de plus de 20 millions de FCFA, cette œuvre d’utilité publique vise à terme l’amélioration des conditions de prise en charge des patients dont le nombre augmente chaque jour.

Armés de pelles, de seaux d’eau, de brouettées de béton, hommes, femmes et enfants de Dinguiri passent leur journée depuis quelques temps dans le domaine de leur CSPS. Tout ce monde répond à l’appel de l’Union Kogl-Zanga qui a fédéré les énergies des fils et filles de ce bourg pour sortir des terres une bâtisse en vue de renforcer la capacité d’accueil du centre sanitaire du village.

                      Salle d’hospitalisation exiguë

  «  La salle d’hospitalisation existante n’arrive plus à contenir les patients. C’est pourquoi nous avons initié des cotisations dans l’optique de construire ce nouveau bâtiment composé de 5 chambres d’hospitalisation soit 15 lits et divers services pour soulager la population. L’union Kogl-Zanga a vu le jour le 13 mars 2020, mais au regard de la noblesse de ses objectifs, l’adhésion a été forte »  explique  le chef d’orchestre de ce regroupement aux grandes ambitions , Moussa Ouédraogo. A l’écouter, le gouvernement seul n’est pas en mesure d’assurer le développement du pays.

                     S’inspirer des initiatives de la révolution 

Pour lui,  les initiatives des travaux communautaires expérimentés pendant la révolution du président Thomas Sankara doivent inspirées les Burkinabés  post-insurrection « Chez nous à Dinguiri, nous avons compris cette nécessité de nous donner la main quel que soit le domaine d’activités de chaque habitant pour doper le développement endogène » confesse Moussa Ouédraogo.

Si la construction de ce joyau fera le bonheur des habitants, le personnel soignant, lui qui côtoie quotidiennement les souffrances des malades n’est pas en reste.

                            Un CSPS pour 10 000 personnes

 Selon l’infirmier chef de poste du CSPS de Dinguiri, Harouna Sawadogo, leur structure sanitaire à une population cible estimée à près de 10 mille personnes. Il relève que la situation est devenue plus difficile avec l’accueil des personnes déplacées internes venues de Koumbri. L’érection d’un bâtiment supplémentaire mentionne-t-il s’avère une nécessité. «  Cette nécessité se justifie par l’exiguïté de la salle d’hospitalisation qui n’arrive plus à recevoir tous les malades. Ce faisant, nous sommes obligés de recourir souvent au local de la maternité pour hospitaliser certains patients si toutefois la chambre n’est pas occupée  par une femme en travail. Cette situation met mal à l’aise et l’infirmier soignant et le malade lui-même. En outre, la surveillance des dits malades devient très compliquée au regard de la distance » confie major Sawadogo.

                   5 lits d’hospitalisation dans un état défectueux 

C’est donc avec joie qu’ils accueillent l’initiative des fils et filles de Dinguiri. A suivre l’infirmier chef de poste, malgré la taille de la population, le nombre de lits d’hospitalisation disponible actuellement est de 5 et dans un état défectueux. Le plateau technique n’est pas à même d’assurer une prise en charge digne de ce nom. Il a donc exhorté les bonnes volontés à appuyer l’union Kogl-Zanga dans sa vision de participation active au progrès du village de Dinguiri.

                        Clin d’œil aux bonnes volontés

 « Les bonnes volontés sont toujours attendues au regard de la grandeur du chantier » renchérit le président de l’union, Moussa Ouédraogo.

Rappelons que cette union regroupe toutes les ethnies qui peuplent le village de Dinguiri, signe d’une cohésion pacifique entre ces populations. Tous ceux qui désirent soutenir cette union peuvent composer le 73838494 ou le 70536194.

                                                                                                         Inamé K Norbert

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *