Zéro infection- VIH /Sida : La zone 2 remporte le trophée de la 1ere édition.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le samedi  11 septembre 2021 s’est joué à l’espace du 13 secteur  de Ouahigouya communément appelé   terrain « Robert », la finale de la 1ere édition du tournoi « Zéro infection VIH /Sida.  Le tournoi a regroupé des équipes des zones du  secteur 13 de la cité de Naba –Kango. C’est la zone 2 qui a remporté  le trophée en battant son adversaire  du jour la zone 5 par le score d’un but à zéro. Il a été organisé par le coordonnateur du Mouvement pour la démocratie et le développement (M2D), Hamed Ganamé  en collaboration avec le Secrétariat permanent du comité national de lutte contre le Sida et les IST. L’ancien directeur du cabinet du ministère de la jeunesse, Issouf Traoré a été le parrain de cette finale.

Le coup d’envoi du match de la finale
Le Rassamb-Naaba , remettant un prix

 Vainqueur de ce tournoi suite au but marqué par Guiro  karim  dossard 10, l’équipe  de la zone 2 repart avec le premier prix : une enveloppe de 50 000FCFA, un jeu de maillot et un ballon.  

Le chef de Gare Staf de Ouahigouya , Ismael Ouédraogo remettant un prix

Battue, l’équipe de la  zone 5 s’est contentée  du 2ème prix composé d’une somme de 40 000FCFA, un ballon et un jeu de maillot.  Faisant preuve de flair Play, les deux finalistes se sont congratulés après le match au grand bonheur du public. 

Malgré l’intensité du match , les deux équipes ont fait preuve d’un esprit de fair -play

La zone 5 a sportivement accepté sa défaite  et les spectateurs  et les  organisateurs se sont quittés dans une ambiance bon enfant. En plus de l’équipe qui a remporté le trophée et ses supporters, le promoteur  du tournoi, Hamed Ganamé et le parrain Issouf Traoré  affichent  leur fierté  de voir ce tournoi se dérouler et prendre fin dans un climat de paix.  Ce qui les fait dire que les objectifs ont été  atteints.

                                                                                                                                   Sport et santé

Le parrain Issouf Traoré et le promoteur Hamed Ganamé

Entre autres objectifs de ce tournoi, selon son promoteur Hamed Ganamé, offrir aux jeunes  des   moments  de compétition, de regroupements   pour  mieux se frotter et s’occuper utilement. Pour lui, les rencontres footballistiques étant des moments de grands rassemblements,  chaque match a été une occasion  de sensibiliser sur les maladies sexuellement transmissibles et le VIH/Sida.

Chaque match a été mis a profit pour senSIbiliser le public sur le VIH/ SIDA

L’équipe de l’antenne Nord du comité national de lutte contre le VIH/Sida dont son chef d’antenne Harouna Kiemdé , remettant un prix au capitaine de l’équipe malheureuse

Le coordonnateur du mouvement M2D  a  remercié   les spectateurs  pour leur écoute attentive et participative   pendant les moments d’échanges  sur ces maladies, marqués par des remises de gadgets.

                                                                                                                     Un esprit sain dans un corps sain

Selon le parrain Issouf Traoré, le VIH/Sida continue de faire des victimes et il faut multiplier la sensibilisation pour brise la chaine de transmission

Exprimant sa joie de parrainer  ce tournoi, Issouf Traoré indiqu’au-delà du cadre sportif   suscitant  une saine émulation  de la jeunesse  et permettant au public sportif de s’exprimer,  l’option de mener  des actions de sensibilisation  sur le VIH /Sida apporte  une plus-value. 

Des ministres du roi du Yatenga ont fait honneur au promoteur par leur présence à la finale du tournoi

Il confie que  le VIH/Sida  continue de faire des victimes  et il faut redoubler d’ardeur dans la sensibilisation pour briser la chaine de la contamination. Il soutient  également que les grossesses non désireux  sont toujours une réalité dans les établissements d’enseignement d’où la nécessité d’insister sur le port  du préservatif.

Appel a été lancé au coordonnateur du mouvement M2D , Hamed Ganamé de pérenniser son initiative pour permettre à la jeunesse de garder un esprit sain dans un corps sain

Il a félicité le promoteur pour  son initiative tout en l’encourageant  à la pérenniser  pour permettre à la jeunesse de garder  un   « esprit sain dans un corps sain »  

Inoussa Ouédraogo                                                                      

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *